Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Quelle reprise pour le secteur de la restauration ?

ENCARNA BRAVO

Sujets relatifs :

, ,
Quelle reprise pour le secteur de la restauration ?

© belchonock

Wine Paris et Vinexpo Paris a mené une enquête en juillet 2021 pour savoir comment les restaurateurs s'étaient adaptés à la crise, pendant et après le confinement, et quels avaient été les résultats de ce qu'ils avaient mis en place.

 
 

Wine Paris & Vinexpo Paris s’intéresse aux acteurs de la restauration qui ont su réagir avec créativité durant les confinements successifs, en proposant une offre à emporter renouvelée, accompagnée de vins et parfois de spiritueux.

Lors des trois confinements, les professionnels du secteur dressent un bilan plutôt positif, soutenus par une clientèle cherchant à retrouver les plaisirs d’une table de restaurant à la maison. L’été dernier, lors du déconfinement, ils regagnent une clientèle désireuse de renouer avec l’art de vivre à la française, où vins et spiritueux tiennent une place importante. De quoi envisager l’avenir avec un certain optimisme.
 
(Une enquête réalisée par Wine Paris & Vinexpo Paris entre le 5 et le 9 juillet 2021*)

Confinement - L'impact de la crise sanitaire amorti par le dynamisme créatif de nombreux restaurateurs

  • Une majorité de restaurants (60 %) a créé une offre de vente à emporter et/ou en livraison.
  • Cette nouvelle offre a permis à 72 % d’entre eux de fidéliser une nouvelle clientèle.
  • Preuve du succès de cette initiative, 60 % d’entre eux ont maintenu cette nouvelle activité post-confinement, alors qu’ils étaient moins de 10 % à pratiquer la vente à emporter avant la crise.
 
Une offre originale pour séduire une clientèle impatiente de retrouver les plaisirs du restaurant.
 
  • L’offre composée de plats cuisinés (80 %) étaient accompagnée de vins (65 %) et de spiritueux (17 %).
  • Près de 80 % de la clientèle a commandé un vin ou un spiritueux pour accompagner un plat cuisiné.
  • Dans le top 3 des boissons alcoolisées les plus vendues, si le vin rouge tient la première place (62 %), il est suivi à part égale par les vins rosés et blancs (30%), quand champagnes et effervescents rencontrent un succès inattendu (25 %).

Déconfinement - l'optimisme est de retour !

Quand les clients sont au rendez-vous.
 
  • Les restaurateurs déclarent à 66 % et à 65 % que les couples et les groupes d’amis sont les premiers à être retournés au restaurant : un retour très attendu à la convivialité, comme une respiration retrouvée après des mois de fermeture.
  • 80 % d’entre eux affirment que l’offre de vins et spiritueux a été un atout majeur pour leur réouverture.
  • La réactivité du secteur a porté ses fruits : 52 % des restaurateurs constatent que leur clientèle locale est plus importante qu’avant la crise sanitaire.
Les vins et spiritueux confirment leur valeur ajoutée pour la restauration.
  • La consommation des boissons participe de façon significative au chiffre d’affaires des restaurants. Les restaurateurs déclarent à 71 % que le vin rouge contribue pour une grande part à leur chiffre d’affaires en boissons alcoolisées. Ils sont 64 % à indiquer que les vins blancs et à part égale (33 %) les vins rosés, les champagnes et les effervescents ont une place importante dans leurs résultats.
  • Le vin au verre fait son grand retour ; 83 % des restaurateurs le déclarent à nouveau comme le format le plus demandé devant la vente de bouteilles. A noter : la part de choix faite au cocktail (24 %), preuve d’un besoin de consommation festive, avec modération.
  • Pour 44 % des restaurateurs, cette consommation post-crise participe à leur chiffre d’affaires pour une part quasi identique à celle d’avant la crise sanitaire, une bonne nouvelle pour le retour à l’art de vivre à la française.
Une reprise teintée d’optimisme.
  • Une majorité de restaurateurs affirment que leur reprise est plutôt bonne (34%) voire très bonne (16%), quant 47 % la trouve moyenne. Une note néanmoins encourageante vue le contexte.
  • Ils sont 31 % à estimer entre 3 à 6 mois le retour à une activité normale.
  • Et 46 % envisagent de façon optimiste voire très optimiste leur activité au second semestre 2021.
*Questionnaires auto-administrés. Enquête réalisée auprès d’un panel de 1 000 professionnels du secteur, restaurants traditionnels, restaurants gastronomiques, restaurants d’hôtel, restaurants de chaînes, brasseries, bars à cocktails, cafés.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Transition vers des contenants réemployables au Syrec, point d'étape

Transition vers des contenants réemployables au Syrec, point d'étape

Il s’agit d’un point d'étape en novembre 2021.En 2019, le Syrec, le Siresco, le Sivuresc et la start-up Uzaje ont créé le groupe de travail Recolim. L’objet de ce groupe de travail est d’anticiper[…]

26/11/2021 | RHétude
Etude : L’alimentation végétarienne et végane peine à remplir l’assiette des Français

Etude : L’alimentation végétarienne et végane peine à remplir l’assiette des Français

Etude : La restauration collective vue par les convives

Etude : La restauration collective vue par les convives

Baromètre des approvisionnements en RHD : une initiative lancée par FranceAgrIMer et l’Agence Bio

Baromètre des approvisionnements en RHD : une initiative lancée par FranceAgrIMer et l’Agence Bio

Plus d'articles