Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Quelle perception ont les Français du secteur des services ?

La rédaction de Néorestauration

Sujets relatifs :

,
Selon un sondage Taylor Nelson Sofres réalisé pour le Medef à l'occasion du Forum "Avantage Services", les Français accordent un crédit d'image très positif au secteur des services. Même s'ils déclarent mal le connaître.

A l'occasion du Forum « Avantage Services » 2002, le Mouvement des Entreprises de France (Medef) a souhaité savoir comment les Français perçoivent le secteur des services (sentiment de connaissance, métiers associés, image, atouts / faiblesses, part de l'emploi en France, etc.). Pour répondre à ces questions, Taylor Nelson Sofres a réalisé un sondage auprès d'un échantillon représentatif de Français âgés de 18 ans et plus. En voici la synthèse.
1) Connaissance du secteur des services
Une vision assez floue du secteur : seuls 39% des Français ont le sentiment de bien connaître le secteur des services (5% très bien et 34% assez bien). Des évocations qui se focalisent avant tout sur les services publics : lorsqu'on demande aux interviewés quels sont concrètement les métiers ou les professions faisant partie du secteur des services, ils citent en priorité les services publics (62%). En premier, les services publics ou semi-publics (45%), en particulier la poste (20%), la santé (19%), le transport (16%), l'énergie (12%) voire l'enseignement (8%). En second, l'administration, les services de l'État (39%), notamment ceux concernant la sécurité (13%), l'administration (12%), le social (11%). 33% seulement évoquent des métiers privés, c'est à dire sans lien avec une mission de service public, tels que l'artisanat / le commerce (13%, coiffure, imprimerie, boulangerie, plomberie), la banque / la finance / l'assurance (9%), les télécommunications (6%), le tourisme / l'hôtellerie / les loisirs / la restauration (5%)& Les services aux entreprises (conseil, communication, l'informatique ) sont assez peu mentionnés.
2) Image du secteur des services
Un a priori très largement positif sur le secteur : 70% des Français ont une image plutôt positive du secteur des services (4% « très positive » et 66% « assez positive »).
Des atouts qui s'expriment à 2 niveaux :
· La satisfaction (sphère personnelle)
- la qualité des prestations : spontanément, 47% apprécient les services fournis (« bons conseils, efficaces, bons résultats, gens compétents »& ) et 17% l'accueil qui leur est réservé - l'utilité : pour 14% les services « facilitent la vie, sont indispensables, répondent à une demande ».
· Le crédit d'avenir (sphère économique) - Le dynamisme, le bon potentiel de développement : 10% pensent que le secteur « est appelé à se développer, marche bien, est en plein essor par rapport à d'autres secteurs, a fait des progrès ces dernières années» - Le rôle moteur pour la croissance, pour le pays (4%), notamment par la création d'emploi, la promotion de la France à l'étranger
Des évocations négatives qui arrivent plus en mineur : les Français ayant une mauvaise image du secteur des services (20% de l'échantillon) regrettent la mauvaise qualité des prestations (service, accueil, disponibilité, réactivité) et la recherche de profit, sous-entendu au détriment du service (« ils sont là pour l'argent et pas pour le service, ils ont leurs objectifs et ne rendent pas service »).
Le sentiment d'un secteur occupant une place prépondérante en France : de façon très nette, les Français accordent une place très importante au secteur des services en France. En effet, selon eux, ce dernier représente environ 45% des emplois en moyenne, connaissance intuitive assez juste, ce pourcentage se situant à un niveau proche de la réalité.

En conclusion : les Français déclarent connaître assez peu le secteur des services et l'associent spontanément avant tout aux services publics. Ils accordent au secteur des services un crédit d'image très positif et un poids très important dans l'économie française, avec près de la moitié des emplois. Un fort crédit d'image qui se décline également en de très bonnes perspectives de développement, notamment en raison de son utilité dans la vie quotidienne, de son dynamisme et de son rôle moteur pour la croissance et le pays.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a affirmé mardi sur RMC que le taux réduit de TVA en restauration demeurerait inchangé, en dépit de l'abandon de certaines niches fiscales. Selon Christine Lagarde, ce[…]

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les revenus des salariés

Les revenus des salariés

Réussir son entretien

Réussir son entretien

Plus d'articles