Quand la restauration nourrit l'économie souterraine

La rédaction de Néorestauration
Les groupes d'intervention régionaux viennent de réaliser deux opérations coup de poing dans des restaurants asiatiques et des sandwicheries. Non respect des règles d'hygiène, travail illégal, fraudes fiscales, importations i

Révélée par le quotidien Le Parisien, c'est la première grande opération du Gir de Paris, installé début octobre. La structure interministérielle d'enquête et d'intervention (créée par Nicolas Sarkozy) a fait mouche en s'intéressant de près à une superette-entrepôt du XI ème arrondissement vendant ses produits à des particuliers et à des restaurants asiatiques d'Ile-de-France. L'équipe du Gir a saisi sur place pas moins de six tonnes de produits exotiques avariés. Outre le non respect des normes d'hygiène, les gérants de l'établissement seraient les auteurs de nombreuses autres infractions : infraction à la législation sur le travail et à la législation sur les étrangers, infractions douanières, tromperies sur la qualité de la marchandise, et importations illicite de denrées. Le Gir poursuit depuis son enquête sur d'autres entrepôts, au Havre et à Bagnolet notamment où des dizaines d'autres tonnes ont été saisies. Il tente par ailleurs de remonter les filières d'importation, et d'identifier également les réseaux de clients restaurateurs.

Autre cible d'un Groupe d'intervention régional, celui des Hauts-de-Seine : les sandwicheries et vendeurs de kebabs de plusieurs communes du département. Dix enquêteurs du Gir 92, raconte Le Parisien, renforcés par des agents de l'Urssaf, de la répression des fraudes et de la police ont contrôlé sept sandwicheries de Colombes, Clichy et Bois-Colombes. Quatre d'entre elles seraient menacées de fermeture, pour non respect des normes d'hygiène, travail dissimulé... Selon un enquêteur, cité par Le Parisien, ce type de sandwicheries « fleurissent un peu partout, avec des mises en liquidation fréquentes, parce que les charges ne sont pas toujours payées...Certaines sont peu regardantes sur les normes sanitaires ». Et le fonctionnaire de conclure : « Si une telle opération peut inciter les autres à être vigilants et à se mettre en conformité, tant mieux! ». On ne peut que l'espérer!

jfvuillerme@neorestauration.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02
dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

05
dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD