Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Prix du lait : la flambée des coûts de production

ENCARNA BRAVO
Prix du lait : la flambée des coûts de production

Les laiteries françaises tirent le signal d'alarme et demandent une revalorisation des prix de vente.

La filière française du lait liquide conditionné, qui fournit 97 % du lait consommé en France, est aujourd'hui victime de fortes tensions en matière d'emballages : tant au niveau de la hausse spectaculaire des coûts que de l'allongement des délais d'approvisionnements. La reprise de l'économie dans le monde, notamment marquée par la forte demande en Chine, entraîne une flambée de l'ordre de + 50% en 1 an pour les matières premières plastiques et de +20 % pour le carton. Cette hausse s'ajoute à celle des coûts et aux fortes tensions touchant déjà les matières premières laitières.

En conséquence, les laiteries doivent supporter une hausse de leurs coûts de production pouvant aller jusqu'à +8% en 1 an. Pourtant, dans le même temps, le prix de vente du lait au consommateur en grande distribution continue de stagner, voire de chuter. Pour les marques nationales, il est en particulier passé d'un prix moyen de vente aux consommateurs de 1,17 euro en juin 2020 à 1,10 euro en juin 2021, soit un recul de -6% en 1 an.[1]

Les laiteries françaises ont aujourd'hui besoin de l'appui des consommateurs pour continuer à fournir au marché français un lait de qualité, collecté et conditionné dans le pays, contribuant ainsi à la souveraineté alimentaire de la France. Il s'agit de soutenir cette production locale, source de vitalité des territoires et d'emplois de proximité. Le lait liquide conditionné représente en effet 24 000 collaborateurs, dont 6 000 en emplois directs partout en France.

C'est pourquoi il est désormais urgent que les distributeurs prennent en compte la réalité des coûts de production dans leurs prix d'achat aux laiteries. Les professionnels du lait liquide estiment en effet que les consommateurs sont prêts à payer le lait français à sa juste valeur pour préserver cette activité historique sur le territoire. L'année 2020 a démontré l'attachement des Français au lait liquide, qui a fait son grand retour dans les foyers, avec une hausse historique des ventes à +4,9 % en volume en grande distribution. 97 % des 3 milliards de litres de lait liquide conditionné consommé l'an passé étaient du lait français, issu des fermes et laiteries ancrées au cœur des territoires.

 

[1] Source : IRI en hypers, supermarchés et hard discount

 

Le lait « Made in France » : un lait de qualité facile à identifier

Ce savoir-faire d'exception et cette expertise de pointe, les consommateurs peuvent facilement les identifier grâce au logo « Lait collecté et conditionné en France ». Lancé en 2016 par la filière, il est aujourd'hui apposé sur 60 % des briques et bouteilles de lait. Son déploiement s'est accompagné d'une chute de - 70 % des importations de lait en France en 5 ans, de 2015 à 2020. Ce logo leur garantit un lait issu de vaches uniquement élevées en France et conditionné par une laiterie française.

 

 

 

SYNDILAIT est l'organisation professionnelle regroupant en France la majorité des fabricants de laits de consommation liquides : laits frais pasteurisés, laits de longue conservation stérilisés UHT, laits élaborés, laits aromatisés. Cette organisation représente quinze entreprises.

 

 

 


 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
05 dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD

05 dé - Paris
IN-NEO AWARDS

Primer les acteurs qui participent a l’évolution de la RHD

Nous vous recommandons

Découverte et dégustation des meat substitutes au menu du foodtruck HappyVore

Découverte et dégustation des meat substitutes au menu du foodtruck HappyVore

  Du 24 au 26 juin à Solidays, du 8 au 10 juillet sur Terres de Son, avant Lollapalooza, les 16 et 17 juillet, et Rock en Seine, du 25 au 30 août… Il ne s’agit pas des prochaines dates d’un groupe à[…]

18/05/2022 | Végétal
228 sites en restauration collective à l’heure bretonne et locale du 16 au 20 mai

228 sites en restauration collective à l’heure bretonne et locale du 16 au 20 mai

Choisissez les thématiques abordées lors du Congrès RHD de Néo du 5 décembre 2022

Sondage

Choisissez les thématiques abordées lors du Congrès RHD de Néo du 5 décembre 2022

Seafood Reboot lève 3,2 millions d’euros pour préparer ses substituts aux produits de la mer

Seafood Reboot lève 3,2 millions d’euros pour préparer ses substituts aux produits de la mer

Plus d'articles