Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

abonné

PRIORITE A LA PROXIMITE

Jean-Charles Schamberger

Sujets relatifs :

PRIORITE A LA PROXIMITE

11 mn C'est le temps de parcours maximum moyen que sont prêts à effectuer les Français pour aller déjeuner.

© PHOTO STÉPHANE ZAUBITZER

En semaine, les Français déjeunent plutôt chez eux. Ils sont encore 33 % à ne pas disposer de restaurant d'entreprise. Mais, avec 13 % des actifs le fréquentant, celui-ci s'impose comme principal établissement de déjeuner hors domicile.

On s'en doutait un peu, mais on en ignorait la proportion : les actifs français sont 32 % à sauter occasionnellement le déjeuner en semaine. Ils seraient même 4 % à le faire tous les jours, 22 % à le sauter régulièrement (entre 1 et 4 fois par semaine) et 4 % occasionnellement (moins d'une fois). Ce sont les moins de 35 ans, les catégories socioprofessionnelles supérieures, travaillant principalement à Paris, qui font le plus l'impasse sur ce repas.

La pause déjeuner n'est donc une habitude quotidienne que pour 68 % de nos compatriotes, sachant que celle-ci peut revêtir bien des aspects. Pour quelque 38 % des Français, le principal lieu de déjeuner en semaine reste le domicile. Une pratique qui concerne essentiellement les agglomérations inférieures à 100 000 habitants, le Bassin parisien (Ouest et Est), les régions Nord-Est et Ouest de la France.

Pour ceux qui déjeunent hors domicile, trois types de lieux se dégagent : la restauration extérieure (26 %), qui regroupe différentes formules de restauration commerciale, depuis la boulangerie jusqu'au restaurant traditionnel (9 %) en passant par le café ou la brasserie ; la restauration sur le lieu de travail (20 %), où le repas apporté de la maison reste encore une pratique très importante (15 %) ; et enfin le restaurant d'entreprise (13 %) qui s'impose finalement comme le principal établissement hors domicile pour le déjeuner en semaine.

LES ATOUTS DU RESTAURANT D'ENTREPRISE

Plus généralement, ce sont 21 % des actifs qui déclarent déjeuner au restaurant d'entreprise, ne serait-ce qu'occasionnellement. Leur motivation tient essentiellement dans le gain de temps et d'économie. En effet, si, globalement, quatre critères ressortent comme primordiaux dans le choix du lieu du repas (proximité, prix, qualité des produits consommés et rapidité), la restauration d'entreprise répond de manière satisfaisante à trois de ces critères (proximité, prix et rapidité). La qualité des ingrédients et le choix[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

Un marché en proie à une crise structurelle

Un marché en proie à une crise structurelle

01/05/2008 |
Une dynamique précaire

Une dynamique précaire

Une croissance frag ile

Une croissance frag ile

Bonne santé dans un climat difficile

Bonne santé dans un climat difficile

Plus d'articles