Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

abonné

Priorité à l'équilibre nutritionnel

Stéphanie Salti (à Londres)

Sujets relatifs :

Priorité à l'équilibre nutritionnel

Au travers de sa filiale Scolarest, Compass est présent dans le secteur scolaire.

© Photos : DR

La restauration collective a été marquée en 2005 par les déboires de Compass et le débat général sur l'augmentation des exigences en matière d'alimentation scolaire outre-Manche. Le 10 février dernier, au cours d'une assemblée générale des actionnaires plutôt houleuse, le groupe a confirmé qu'il prévoyait de recruter un nouveau directeur général avant fin mars et qu'il était sur la bonne voie pour réaliser des économies (73 ME). En 2005, la filiale britannique de Compass a continué à peser sur les résultats annuels du groupe. Malgré une hausse de son chiffre d'affaires de 7 %, Compass UK a affiché des bénéfices d'exploitation en chute libre de 30 %. Une contre-performance que le groupe explique par la pression sur les coûts dans le segment entreprises mais aussi par les conséquences néfastes des attentats terroristes dans la capitale britannique en juillet dernier. Et comme si cela ne suffisait pas, Compass UK a lourdement été mis à l'index par la campagne télévisée du jeune chef britannique Jamie Oliver contre les Turkey Twizzler (beignets de dinde) servies dans les écoles britanniques et critiquées pour leur absence de valeur nutritionnelle.

Développement des services annexes

Plus épargné, le numéro deux du secteur, Sodexho, a enregistré une année mi-figue, mi-raisin, avec une contraction de ses ventes sur la Grande-Bretagne de l'ordre de 2,6 % alors même que les autres régions du monde enregistraient une progression. Pour 2006, le groupe maintient son objectif d'une croissance légèrement positive d'ici à la fin de l'exercice pour la Grande-Bretagne.

Pour le français Elior, l'année 2005 aura, en revanche, été marquée par un certain nombre de succès commerciaux dans le secteur des entreprises. Elior a ainsi négocié un contrat hybride concessions/restauration collective avec le distributeur alimentaire britannique Tesco sur 32 de ses sites, d'une valeur annuelle de 28 ME. La société a aussi noué un accord avec le siège londonien de l'agence de presse financière Bloomberg à Londres (CA annuel de 3 ME), puis avec le ministère de la Défense britannique dans quatre bases militaires (CA annuel de 60 ME sur 7 ans) et avec le grand magasin Harrods. De son côté,[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
01 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

02 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Édition 2021

Nous vous recommandons

Face à un ralentissement de la demande

Face à un ralentissement de la demande

Alors que les petites chaînes de restaurants échappent, pour le moment, à la crise, les pubs subissent de plein fouet les conséquences de l'interdiction de fumer dans les lieux publics. Les Anglais divorceraient-ils de leurs pubs ? Aussi[…]

01/05/2008 |
Un marché en proie à une crise structurelle

Un marché en proie à une crise structurelle

Une dynamique précaire

Une dynamique précaire

Une croissance frag ile

Une croissance frag ile

Plus d'articles