informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

Premiumisation crescendo

Publié le par

| |

Premiumisation crescendo

© Café Richard

Si ces dernières données ne font pas exactement l'unanimité - la progression des ventes à emporter restant très disparates entre les salons de café de centres-villes et ceux implantés en zones de flux -, il n'en reste pas moins que le coffee shop, sous tous ses formats, gagne du terrain.

Ouvertures à Bordeaux, Lille, Strasbourg, et bientôt Mulhouse, Toulouse et Nantes pour Starbucks ; nouvelles implantations programmées en partenariat avec Elior dans les gares de Lille, du Mans, de Bordeaux et dans la gare du Nord - entre autres aires d'autoroutes - pour Costa Coffee, ou encore prévisions portant à quelque 136 points de vente le nombre de Columbus Coffee et Co, avec 30 ouvertures supplémentaires à l'horizon fin 2016 : la liste ne cesse de s'allonger.

 

Selon Anne Richard Bellanger, directrice générale des Cafés Richard, la montée en puissance d'une restauration à thème n'est pas étrangère à cette déferlante : « On constate qu'en CHR, les thématiques monoproduits ont le vent en poupe et le café, émancipé de son rôle d'accessoire de fin de repas, constitue une vraie clé d'entrée. Starbucks compte parmi les premiers acteurs à avoir travaillé le café comme une identité, et son arrivée sur le marché français a suscité une prise de conscience générale. » Prise de conscience à laquelle aura parallèlement participé l'introduction de machines domestiques - les Nespresso, pour ne pas les nommer -, contribuant à l'éducation du palais des consommateurs. « Le café a toujours fait partie de notre culture, mais il s'était banalisé, reprend Anne Richard Bellanger. Aujourd'hui, l'attention portée à la qualité de ce produit dans les coffee shops, mais également en CHR de manière générale, est bien réelle : la montée en gamme est indiscutable. On note que de plus en plus d'établissements mettent en place des collections de cafés, et ce malgré les contraintes de coûts, avec une progression sensible des cafés de terroir mono-origine. »

Réagissez à cet article

*Informations obligatoires

Donnez votre avis

 

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus