Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Premier hôtel conçu pour les handicapés

La rédaction de Néorestauration

Sujets relatifs :

,

 

L’ouverture au public, aujourd’hui 7 mai à Turballe, de l’hôtel Pen Bron est à marquer d’une pierre blanche.  Cet établissement a été entièrement conçu pour faciliter l’accès et le séjour des personnes à mobilité réduite. Une première !

 

André Fournet, directeur général du Pen Bron, ne cache pas son enthousiasme alors qu’il ouvre aujourd’hui cet  hôtel hors du commun, situé les pieds dans l’eau à Turballe près de la Baule (44) : « C’est la première fois en France qu’un hôtel a été imaginé et conçu tout spécialement pour accueillir les personnes handicapées. » Et la prouesse de cette réalisation, poursuit cet ancien directeur d’exploitation du Méridien Budapest (Hongrie) conquis par cette aventure,  « c’est que l’hôtel n’a ni l’allure d’un hôpital ni l’air d’un ghetto, une donnée essentielle alors qu’en moyenne deux personnes accompagnent un touriste invalide ».  

L’hôtel comprend 40 chambres et 5 suites de 26 à 30 m² dont 30 domotisées et spécialement équipées de dispositifs automatiques destinés à faciliter le séjour des handicapés. Une télécommande permet non seulement de commander les trois ascenseurs pour accéder aux deux étages, mais aussi l’ouverture des portes des chambres, le déclenchement de la télévision ou encore de la lumière ou du réglage du lit médicalisé (un des deux lits situés dans la chambre). Le mobilier a été lui aussi tout spécialement adapté, dans les chambres (depuis la hauteur des lits, des vasques, des sanitaires ou du bureau), comme dans les espaces communs. En témoignent le décrochement du comptoir d’accueil et du comptoir de bar ou encore la légère surélévation des tables du restaurant pour laisser passer les accoudoirs des fauteuils. « Un restaurant qui se veut d’ailleurs tout à fait adapté à nos pensionnaires mais aussi parfaitement ouvert sur l’extérieur », ajoute André Fournet qui a travaillé la carte avec le chef Patrick Hautbout sur la base d’une large offre de produits frais de la mer.

A l’origine de ce défi, deux hommes : Yves Crochet et Gérard Mauger. Le second a son actif une large expérience dans l’hôtellerie de luxe. Le projet a pu bénéficier de subventions des collectivités territoriales, de l’Etat et de l’Union européenne. Ce qui évite de répercuter sur la note des clients les surcoûts de fonctionnement de l’hôtel évalués à 40 %.

Les deux entrepreneurs comptent bien poursuivre leur démarche et n’excluent pas d’ouvrir 4 à 5 hôtels dans les cinq ans. D’ailleurs, le potentiel sur cette niche est énorme. En effet, Ludovic Rey-Robert, de Tourisme et Handicap, association chargée d’attribuer la marque du même nom créée par le ministère du Tourisme en 2001, parle d’un marché potentiel de 36 millions d’individus en Europe aptes physiquement à voyager. Sur ce chiffre, seuls 15 % des personnes voyagent. pfedele@neorestauration.com 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a affirmé mardi sur RMC que le taux réduit de TVA en restauration demeurerait inchangé, en dépit de l'abandon de certaines niches fiscales. Selon Christine Lagarde, ce[…]

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les revenus des salariés

Les revenus des salariés

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Plus d'articles