informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

Plus d’un étudiant sur quatre saute plusieurs repas par semaine

Publié le

|

Plus d’un étudiant sur quatre saute plusieurs repas par semaine

© Etudiants

L’été est terminé et la rentrée scolaire approche à grands pas… Allo Resto by Just Eat le leader de la livraison de repas à domicile et l’institut Harris Interactive se sont intéressés aux étudiants et à leur alimentation. Cette période peut être anxiogène et stressante pour de nombreuses raisons : reprise des cours, nouvelles matières, arrivée dans une ville inconnue ou encore devoir se créer un nouveau groupe d’amis…Si la grande majorité des étudiants (86%) déclarent se préparer leurs repas chez eux, ils sont 28% à sauter fréquemment un repas, notamment les jeunes vivant en logement étudiants (41%).

Alors que les besoins énergétiques et nutritionnels sont primordiaux en cette période de reprise des cours, les étudiants sont 57% à reconnaître que leur alimentation est de moins bonne qualité lors de périodes de stress. Un sentiment qui perdure une fois dans la vie active puisque 56% des Français ont le même sentiment.

En effet, durant ces périodes, les étudiants sont évidemment très nombreux à grignoter (89%) mais les ¾ (74%) déclarent même renoncer à se préparer un repas. Par conséquent, ils sont plus de 2/3 à affirmer sauter un repas en période de stress.

Et l’une des raisons clé de cette absence d’alimentation inquiétante est le fait que 2/3 d’entre eux renoncent tout simplement à aller faire les courses lorsqu’ils ressentent du stress

Et pour ceux qui mangent malgré tout ils sont 85% à avouer que leurs repas sont très peu équilibrés et souvent constitués de ce qui trainait dans le frigo.

Et ces mauvaises habitudes ont la vie dure car près d’un français sur deux (49%) reconnait sauter un repas lorsqu’il est soumis à une période de stress.

Le coût des produits : un réel frein à l’alimentation équilibrée pour les étudiants

Alors que cette rentrée 2017 s’annonce difficile financièrement pour les étudiants qui voient à nouveau le coût de la vie augmenter (réduction des APL, augmentation des loyers des petites surfaces ou des titres de transports, etc.)*. Le pouvoir d’achat et le prix des produits sont définitivement l’un des principaux freins à une alimentation équilibrée des étudiants.

Alors qu’ils sont 71% à souhaiter consommer davantage de fruits, les étudiants sont plus d’un quart (26%) à considérer qu’ils sont trop chers pour pouvoir en manger davantage.

Il en va de même pour le bio, auquel 57% des étudiants souhaiteraient avoir d’avantage accès mais cela reste trop onéreux pour plus des ¾ (77%). 26% des étudiants déclarent qu'ils souhaiteraient manger plus de viande. Enfin, parmi le quart des étudiants (26%) déclarant souhaiter manger davantage de viande, ils sont 51% à se déclarer freinés par le prix.

 

*Enquête UNEF 2017

Réagissez à cet article

*Informations obligatoires

Donnez votre avis

 

Vos événements et formations

26 septembre 2019

La RHD à l’heure du Healthy

Paris

Tous les événements et formations

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus