« Placer l'Umih au coeur des régions et parler d'une seule voix »

Propos recueillis par Nadine Leroi

Sujets relatifs :

Après une campagne acharnée, Christine Pujol et Danièle Deleval ont remporté la présidence et la vice-présidence de l'Umih. Une victoire acquise dès le premier tour pour ce ticket 100% féminin qui a obtenu 55,08% des voix. Entretien avec la nouvelle présidente.

néo Une femme à la tête du plus important syndicat patronal des CHR est une véritable première. Doit-on s'attendre à une révolution ?
Christine Pujol - 1789 est une époque révolue ! Je ne monte pas de ma belle province (l'Aude) vers la capitale avec un bonnet phrygien sur la tête. Je veux simplement créer l'Umih du 21e siècle, moderne, ouverte sur le monde, transparente et au service de tous ceux qui sont sur le terrain. Et je veux aussi être la garante d'un syndicat patronal uni et fier de lui-même. Pour y parvenir, j'étudie la réorganisation de notre structure actuelle. Le but visé étant de renforcer le rôle des présidents départementaux, et de faire à terme de la région, le pivot de notre action de développement. La région est aujourd'hui le niveau de référence en matière d'expansion économique. Ce sont les régions qui ont les moyens financiers ! Or, l'Umih y est absente. Il faut remédier à cette situation pour constituer un réel pouvoir auprès des pouvoirs publics.

néo Dans ce contexte, quelle est votre plus grande priorité ?
C. P. - L'Umih doit se doter d'urgence des outils indispensables pour travailler en réseau. L'idée est d'installer au plus vite des moyens de communication permettant l'information de tous les départements en temps réel, et à distance, sur la vie de la fédération, l'actualité juridique, fiscale, sociale... Une fois cette étape franchie, l'Umih sera mieux armée pour agir au niveau national, et mieux informée par ses adhérents sur le terrain.

néo Quelle sera votre attitude sur le dossier TVA, qui s'annonce difficile après la réunion de Nice ?
C. P. - Le président André Daguin a fait de ce dossier une priorité nationale. Il s'est battu avec force sur ce thème et a réussi à obtenir la promesse de Nicolas Sarkozy de faire aboutir sa requête d'ici la fin de l'année. Comme l'ensemble de mes confrères, je veux croire dans les promesses du Président de la République.

néo La rumeur dit que le Groupement National des Chaînes (GNC) pourrait faire sécession. Compte tenu de l'attitude du GNC aux élections, quels sont vos commentaires ?
C. P. - Il faut remettre les choses dans leur contexte : avec 250 000 voix, le GNC représente 27% des suffrages. Un pourcentage qui est important, c'est indéniable. Malgré cela, le GNC a fait preuve d'une grande loyauté en laissant aux indépendants le choix de leur président. Quant à une éventuelle sécession, je ne crois vraiment pas qu'elle soit d'actualité. J'ai même la ferme conviction que le GNC à l'intention de soutenir l'action de l'Umih, dont il est un membre à part entière.

néo Que pensez-vous de la polémique qui a lieu autour du dossier des normes hôtelières ?
C. P. - Je trouve cette polémique injuste. Ce sont les professionnels qui ont réclamé la refonte des normes hôtelières, conscients de la nécessité de dépoussiérer cette législation de 1986. Ils ont beaucoup travaillé sur le dossier, et malgré des différends, les syndicats ont fini par trouver un consensus sur un référentiel savamment réfléchi. Nous sommes prêts à le faire évoluer et à le soumettre à un panel de clients, gros utilisateurs d'hôtellerie.

néo Quel est votre point de vue sur les aides Fillon ?
C. P. - Petites et grandes entreprises sont concernées par ces aides. Il faut se battre sur le maintien de ces allègements qui ont été octroyés à tous les secteurs d'activité. Si le gouvernement venait à supprimer ces mesures, cette décision pénaliserait beaucoup d'entreprises, notamment dans les CHR, métiers de services par excellence. Sans compter les effets possibles sur la création d'emplois.

Je veux créer l'Umih du 21e siècle, moderne, ouverte et transparente.

Nous vous recommandons

L’édition 2023 du concours Fruit de Talent Andros Chef est lancée

L’édition 2023 du concours Fruit de Talent Andros Chef est lancée

Le concours dédié aux fruits et réservé aux étudiants en pâtisserie propose cette année de les associer à des fleurs et plantes aromatiques.Les candidats ont jusqu’au 3 février pour s’inscrire au concours Fruit de Talent Andros...

17/01/2023 | PâtisserieConcours
Metro France dévoile un livre blanc pour accompagner la digitalisation des restaurants

Metro France dévoile un livre blanc pour accompagner la digitalisation des restaurants

Uzaje lance Destick pour faciliter le réemploi des bouteilles en verre

Uzaje lance Destick pour faciliter le réemploi des bouteilles en verre

Après le Palais-Royal et la gare Montparnasse, Christophe Adam s’installe à la gare de Lyon

Après le Palais-Royal et la gare Montparnasse, Christophe Adam s’installe à la gare de Lyon

Plus d'articles