Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Pauline Daniel, photographe culinaire, bien plus que les apparences

AGNÈS DELCOURT
Pauline Daniel, photographe culinaire, bien plus que les apparences

Fôret de chou Romanesco redécouvert sous le vent

© Pauline DANIEL

Photographe culinaire, lauréate de prix prestigieux, Pauline Daniel défend une « esthétique éthique » qui va au-delà des apparences. Si le sujet culinaire peut se montrer élitiste, elle le transforme en un objet de convoitise accessible.

Le ton est donné. S'il est un projet dont Pauline Daniel est particulièrement fière, c'est celui qu'elle a réalisé en 2014 pour les Banques Alimentaires et la lutte contre le gaspillage. « Épluchez-moi » met en scène des ingrédients culinaires des plus ordinaires, magnifiés par son habileté et son regard. C'est avec le même souci de s'approcher de l'essentiel qu'elle donne naissance, deux ans plus tôt, à la série Cosmogonie de l'?uf pour le Festival international de la photographie culinaire. « Cette expérience a été un déclic pour moi. J'ai compris que je pouvais me permettre toutes les libertés. C'est en faisant 10 pas de côté par rapport au "genre" que la photographie culinaire possède un énorme potentiel de création et d'expression. »

 

« Un regard différent sur le monde »

 

Pauline Daniel commence ses études à la faculté d'Arts Plastiques Paris Saint-Charles, où elle obtient une licence, avant d'intégrer l'École nationale supérieure de la photographie d'Arles. « Ma mère cuisinait beaucoup, et moi-même, j'ai pris goût très tôt à la cuisine. » Durant ses études, la jeune fille fait une rencontre qui la conforte dans sa vocation. Elle devient, le temps d'un stage, l'assistante du photographe Mickael Roulier, qui lui fait découvrir « le monde merveilleux de la photographie culinaire ». À l'époque, elle pratique plutôt la street photographie. « J'ai aussi beaucoup appris du styliste culinaire Emmanuel Turiot : le goût de bichonner un aliment, de le regarder sous toutes ses facettes, de le cuire à la perfection et d'installer la moindre feuille de basilic à la pince à épiler. »

Ses sources d'inspiration sont diverses : les expositions de peintures, de photographies et d'art contemporain... Mais ce dont elle ne peut se passer, c'est du plaisir que lui procure la nature : la forme d'un arbre, le détail d'une feuille... « Cela m'est indispensable pour me ressourcer... » Et pour repartir sur de nouveaux projets. « Ce qui me tient à coeur, c'est d'offrir un regard différent sur notre monde. La cuisine et tous les ingrédients qui la composent racontent des histoires, notre histoire. »

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

La fée qui invite au rêve

La fée qui invite au rêve

Sa baguette n'a rien de magique. Stella Cadente est une bosseuse qui crée des univers féériques et baroques pour réenchanter notre quotidien. Maison d'hôtes, restaurants, hôtel... Elle imagine[…]

29/11/2016 | l'inspirationL'inspiration
Didier Gomez, l'humain d'abord

Didier Gomez, l'humain d'abord

Germain Bourré,  croqueur de légumes et amoureux du temps

Germain Bourré, croqueur de légumes et amoureux du temps

Pier Schneider donne vie aux bâtiments par le virtuel

Pier Schneider donne vie aux bâtiments par le virtuel

Plus d'articles