Pas d’obligation pour le « fait maison »

Sujets relatifs :

Les sénateurs ont supprimé le caractère obligatoire de l'appellation "fait maison", voté par les députés pour les plats élaboré dans des restaurants. En votant des amendements communistes, UMP et centristes par 189 voix contre 157, ils ont rendu un caractère facultatif à ce label adopté par l'assemblée nationale dans le cadre du projet de loi sur la consommation. « Vous serez incapables d'apposer votre label car tous les restaurants font à la fois du fait maison et des produits transformés », a lancé Philippe Adnot (non inscrit).  « Les andouillettes de Troyes, elles sont faites chez moi; le travail de ces ouvriers vaut largement ce que ferait maison un restaurateur quelconque », a ajouté le sénateur de l'Aube.
« On ne pourra jamais contrôler l'utilisation correcte du label dans les 200.000 restaurants de France », a argumenté Mireille Schurch (Communiste, républicain et citoyen, CRC).
« Celui qui commande un cassoulet au restaurant doit savoir s'il a été fait par le restaurateur ou s'il a été mis en boîte à Castelnaudary avec une viande douteuse », a répliqué Jean-Jacques Mirasson (PS). « Dans le pays qui se veut la capitale mondiale de la gastronomie, le moins que l'on puisse faire c'est de dire que c'est fait maison quand ça l'est ».
Les députés avaient rendu cette mention obligatoire, alors que le gouvernement avait proposé initialement qu'elle soit facultative.

Avec AFP.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02
dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

05
dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD

Nous vous recommandons

Marie-Odile Fondeur, directrice de la Fondation pour la cuisine durable by Olivier Ginon

Interview

Marie-Odile Fondeur, directrice de la Fondation pour la cuisine durable by Olivier Ginon

Quels sont les objectifs de la Fondation pour la cuisine durable by Olivier Ginon ?Le premier objectif est de travailler pour l'intérêt général. Elle n'a pas de but lucratif, le financement de nos actions étant assuré...

Sondage - Quel est l'impact pour vous de la hausse des prix de l'énergie ?

Sondage

Sondage - Quel est l'impact pour vous de la hausse des prix de l'énergie ?

« Ces Français qui ne veulent plus travailler » sont surtout des métiers terrains pour lesquels nous devons innover – Olivier Severyns, CEO de Snapshift

Tribune

« Ces Français qui ne veulent plus travailler » sont surtout des métiers terrains pour lesquels nous devons innover – Olivier Severyns, CEO de Snapshift

Top départ pour la troisième édition de Cuisinons pour Demain

Top départ pour la troisième édition de Cuisinons pour Demain

Plus d'articles