Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Paris retrouve son second Bouillon Chartier

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Paris retrouve son second Bouillon Chartier

Propriété de la famille Joulie depuis 2003, le Bouillon Chartier Montparnasse réouvre, retrouvant son nom et sa vocation d’origine. Ouvert il y a 115 ans par les frères Camille et Frédéric Chartier, qui souhaitaient proposer dans un cadre soigné un repas à prix modique, le désormais retrouvé second Bouillon Chartier de Paris, avec l’emblématique établissement rue du Faubourg Montmartre, en reprend aussi la carte, très offensive : potage de légumes à 1,00 €, oeuf mayo à 2,00€, spaghettis bolognaise à 8,70 €, confit de canard pommes grenailles à 10,60 €, pavé de rumsteck pommes frites à 11,60 €, crème de marrons vanillée à 2,80 €, mousse au chocolat à 3,10 €… Même sagesse du côté de la cave avec par exemple un pichet de sangria de 25 cl à 3 €, ou un Buzet rouge AOC 2016 affiché à10 € la bouteille de 75 cl. Le tout dans un décor Art Nouveau, inscrit au répertoire des Monuments Historiques.

 

Bouillon Chartier Montparnasse 180 couverts en salle

Ouvert tous les jours, en service continu, de 11h30 à minuit, sans réservation

59, boulevard du Montparnasse, 75006 Paris

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

L'intérim, un soutien indispensable à la reprise économique

L'intérim, un soutien indispensable à la reprise économique

 Le marché de l'intérim est l'un des plus fortement impactés par la crise sanitaire que nous traversons actuellement. Il affichait en effet très récemment une perte de plus de 75% de ses emplois...[…]

Soutien et mobilisation pour les fruits et légumes frais

Soutien et mobilisation pour les fruits et légumes frais

Les chefs se mobilisent pour nos aides-soignants

Les chefs se mobilisent pour nos aides-soignants

Les Bistrots, pas Parisiens mais Solidaires

Les Bistrots, pas Parisiens mais Solidaires

Plus d'articles