informations et solutions pour restauration collective commerciale et snacking

espace

abonné

Où en est la restauration rapide à Paris et sa région ?

Publié le

| | | | |

Où en est la restauration rapide à Paris et sa région ?

© Restauration rapide

 

Le marché du « snacking » (produits prêts à manger, se prêtant à une consommation rapide ou nomade) a triplé ces quinze dernières années, pour atteindre 51 milliards d’euros au plan national. L’Ile-de-France, avec ses 12,1 millions d’habitants et ses zones urbaines très denses, est un terrain d’implantation idéal pour la restauration rapide : 18 000 établissements y sont situés, soit 22 % des établissements français. Où en est aujourd’hui le secteur dans la région-capitale ?

 

Selon l’Insee, 6 500 établissements de restauration rapide sont situés à Paris, soit 36 % des établissements de la région. Avec plus de 2 500 établissements, soit 14 % du total régional, la Seine-Saint-Denis est le deuxième département le plus dense. Les Hauts-de-Seine et leurs 1 960 établissements représentent 11 % des établissements franciliens. Dans la restauration rapide, les établissements sont des structures de très petite taille, de façon nettement plus marquée que dans la restauration traditionnelle : plus de la moitié (51 %) des établissements n’ont aucun salarié et73 % d’entre eux ont au plus deux salariés.

Le secteur est majoritairement composé d’indépendants, même si de grandes chaînes interviennent sur ce marché (Mac Donald’s, Subway, Paul, Burger King, Brioche dorée,...). 64 900 salariés travaillent dans le secteur de la restauration rapide en Ile-de-France, soit 31 % des effectifs français du secteur. 39 % des salariés travaillent dans la capitale, 12 % en Seine-Saint-Denis et 11 % dans les Hauts-de-Seine.

 

 La restauration rapide se définit par des critères spécifiques : paiement au comptoir avant de consommer, utilisation de vaisselle jetable, produits consommés sur place, emportés ou livrés. Selon le cabinet spécialisé Gira Conseil, elle représente désormais 56 % de l’ensemble du marché de la consommation alimentaire hors domicile. Depuis le début des années 2000, le secteur a connu une forte croissance, portée par l’évolution des modes de vie : les Franciliens, dont le lieu de travail est bien souvent éloigné du domicile, sont à la recherche à midi de formules leur permettant de déjeuner de façon à la fois rapide et économique. Actuellement, on estime que 70 % des déjeuners sont pris à l’extérieur. La pause déjeuner- de 31 minutes en moyenne- est de plus en plus utilisée pour effectuer d’autres tâches en même temps (shopping, sport,...) ce qui favorise la restauration rapide.

 

Ce « nomadisme alimentaire » convient bien à la cible des urbains actifs, qui souhaitent optimiser l’heure du déjeuner. La restauration rapide bénéficie de ce contexte, tout comme de la déstructuration des repas, qui sont de plus en plus fractionnés tout au long de la journée. Entre 2009 et 2016, le nombre d’établissements de restauration rapide a augmenté de 63 % dans la région. En comparaison, sur la même période, la restauration traditionnelle a vu le nombre de ses établissements n’évoluer que de 11 %, et le nombre de cafeterias a baissé de 17 %. La hausse varie de façon importante selon les départements : c’est en Seine-et-Marne et en Essonne que la croissance a été la plus forte (+ 94 % et + 91 %). Dans la capitale, où les structures étaient déjà très nombreuses, elle atteint néanmoins encore 44 %. Logiquement, les effectifs salariés de la restauration rapide ont aux aussi augmenté (+ 39 % entre 2009 et 2016, contre + 7 % pour la restauration traditionnelle). La Seine-Saint-Denis enregistre la plus forte croissance d’effectifs (+ 74 %) entre 2009 et 2016.

 

Pour en savoir plus :

Toutes les publications sur www.crocis.cci-paris-idf.fr

 

Twitter @CROCIS_CCI_IDF

 

Réagissez à cet article

*Informations obligatoires

Donnez votre avis

 

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus