Offre à 360 °

Offre à 360 °

© DAVID NAKACHE

Pour répondre au plus juste à toutes ces attentes, Riem Becker a été l'une des premières sociétés de son secteur à s'équiper, il y a une quinzaine d'années, d'outils informatiques ERP (Enterprise Ressource Planning) pour planifier notamment les achats de matières premières et les commandes des clients. Une filiale dédiée à l'informatique a même été créée pour satisfaire les entreprises du secteur qui souhaitaient aussi bénéficier de ces offres spécifiques. Elle continue à satisfaire les demandes de plus en plus variées de la profession. En parallèle, Riem Becker, expert ès digital, a compris très vite qu'il était primordial de soigner aussi sa présence sur le net, réseaux sociaux compris.

Dans une grande majorité, la profession a intégré cette notion d'offre à 360 °, source de nouveaux leviers de croissance. Le toulousain Gimm Traiteur propose des plateaux repas depuis sept ans. Tout récemment, il a repensé le contenu de cette offre, rebaptisée « Gimm sur un plateau », pour l'adapter aux évolutions les plus récentes du marché, voire pour les anticiper. « Avec le co-working et les nouvelles architectures de bureaux, nous voyons apparaître une nouvelle notion de bien-être liée à la pause déjeuner, affirme Gérard Calvet, le dirigeant. Ce qui est plutôt rassurant. Certaines entreprises refusent que leurs salariés mangent devant leur ordinateur et organisent des lieux de détente confortables pour que leurs collaborateurs se retrouvent autour du déjeuner. Même si chacun souhaite manger rapidement, il n'est plus question, semble-t-il, d'abandonner l'envie de déguster un véritable menu, réalisé à partir de produits de qualité. » Gimm sur un plateau propose quatre formules : Carré Prestige, pour des repas gastronomiques ; Midi-Trente, pour des déclinaisons de produits frais ; Tempo Box, pour des produits de snacking ; Cocktail et Co, dédié aux lunchs et buffets organisés au bureau. Le tout à des prix très compétitifs, à partir de 11 E par personne.

La guerre que se livre la profession n'a pas fini de faire parler d'elle. Sous haute tension depuis 2008, les traiteurs ont eu le courage de se mettre à table pour mieux revoir leur copie. En une poignée d'années, ils sont devenus de vraies machines de guerre, défendant inlassablement leur pré carré en redoublant d'efforts. Haute qualité des produits et variété de l'offre, scénographie soignée, valeurs liées à la RSE, tous les chapitres de cette nouvelle histoire ont été abordés, examinés, travaillés. Désormais rompus à l'utilisation de tous les outils de communication, ils ont commencé à comprendre aussi que certaines positions se tenaient à coups de présence sur les réseaux sociaux et de SMS ciblés. En regard, le client, aussi difficile soit-il, n'a plus que l'embarras du choix.

1,4 Md E Le marché annuel HT que représentent les TOR. Source : Gira Foodservice

425 000 Le nombre de réceptions en 2014, soit 32,5 millions de couverts pour un prix moyen de 37 E TTC par personne. Source : Gira Foodservice

+ 3,5 % La croissance annuelle moyenne du segment depuis cinq ans, en dépit d'un contexte très tendu. Source : Gira Foodservice

80 % La part de TOR livrant des plateaux repas, 15 % des traiteurs ont une activité connexe. Source : Gira Foodservice

EQOSPHÈRE OU LA SOLUTION ANTI-GASPILLAGE

Spécialiste depuis 2012 de la revalorisation des surplus et des invendus de la grande distribution, et aussi des grossistes, des industriels et du secteur événementiel, Eqosphère propose une large palette de services pour mettre en place la récupération des produits non consommés et leur redistribution aux diverses associations venant en aide aux personnes en difficulté. Une application smartphone permet notamment de prévenir en temps réel Eqosphère pour qu'un camion réfrigéré soit immédiatement dirigé vers le lieu concerné. Les risques sanitaires sont ainsi éliminés. Son premier engagement auprès du métier de traiteur remonte à 2013, lorsque la société a créé, avec Potel et Chabot et l'association parisienne Aurore, le dispositif « Zéro surplus alimentaires sur le tournoi Roland-Garros ». Le partenariat signé avec Traiteurs de France (37 adhérents et près de 30 000 réceptions par an) va sans aucun doute élargir l'audience d'Eqosphère auprès de la profession, tout en encourageant d'autres acteurs à s'engager sur cette question de l'anti-gaspillage, qui reste au coeur des démarches RSE.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Tribune de Fréderic Leclef, directeur général délégué de Lyf - Comment faire revenir les clients au restaurant ?

Tribune

Tribune de Fréderic Leclef, directeur général délégué de Lyf - Comment faire revenir les clients au restaurant ?

Évalué à 35,6 milliards d'euros en 2020, le chiffre d'affaires de la restauration a subi une baisse vertigineuse en seulement quelques mois (-38 % par rapport à 2019). Le secteur a vu chuter la fréquentation de ses établissements de 35...

Olivier Béguier Président d’Eurochef jusqu’en 2025

Olivier Béguier Président d’Eurochef jusqu’en 2025

Plus d’une centaine de restaurants associés au Refugee Food Festival

Plus d’une centaine de restaurants associés au Refugee Food Festival

France Boissons lance la première Journée des Terrasses, le 18 mai prochain

France Boissons lance la première Journée des Terrasses, le 18 mai prochain

Plus d'articles