Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Nouvel imbroglio chez Buffalo Grill

La rédaction de Néorestauration

A la suite d'une visite de contrôle de ses services, la direction des services vétérinaires de Paris a décidé la fermeture administrative du restaurant Buffalo Grill, situé boulevard des Italiens, Paris 9e.
Cette décision est, en partie motivée par la saisie de 20 kg de viande, présumée avariée. Les services vétérinaires ont transmis le procès-verbal constatant diverses infractions au parquet de Paris qui est désormais saisi d'une enquête sur d'éventuelles irrégularités.
La chaîne a fait l'objet au cours des 3 et 4 mars de huit contrôles au cours desquels aucune irrégularité n'a été constatée. Interrogé, François Picart, président du directoire, indique « Tous les résultats d'analyse de la viande saisie, qui nous ont été transmis par la direction des services vétérinaires, confirment que celle-ci était sans danger pour les consommateurs. Toutes les DLC étaient valides. Je tiens à souligner que notre restaurant est livré trois fois par semaine et sert 500 couverts/jour, ce qui entraîne une rotation importante des stocks. Nous avons, d'ailleurs fait procéder, sous contrôle d'huissier à l'analyse des viandes entreposées dans notre armoire réfrigérée, par un laboratoire privé qui n'a pas détecté d'anomalie. Nous observons des règles d'hygiène et de sécurité identiques et strictes sur l'ensemble de nos restaurants.»
Autre réaction, celle de Jean Meunier, PDG de la société Convivial, fournisseur de la chaîne Buffalo Grill, qui fabrique les steaks hachés qui font partie du lot saisi par les services vétérinaires. Celui-ci se dit choqué par les informations laissant entendre que la viande serait avariée. « C'est une ineptie! Notre viande hachée surgelée est fabriquée de façon transparente et tracée. Tous les lots sont soumis à une analyse libératoire. Ces produits surgelés, conditionnés sous vide, possèdent une apparence différente de la viande fraîche, car le pigment du muscle, réduit en l'absence d'oxygène, présente une couleur rouge brun. C'est un phénomène chimique qui n'a rien à voir avec un problème de conservation. Je suis très choqué qu'une administration d'Etat laisse courir des informations aussi fallacieuses, sans fondement.»
pcecconello@neorestauration.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
26 sep - Paris
La RHD à l’heure du Healthy

Quels leviers pour relever les défis du mieux-manger ?

05 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quelles solutions mettre en place pour la consommation de demain ?

Nous vous recommandons

Le Café 52 s’engage pour une cuisine saine et responsable

Le Café 52 s’engage pour une cuisine saine et responsable

Un renouveau « healthy & engagé » pour la rentrée ! Le chef Maxime Raab et son équipe s’engagent pour le bien être autour d’une cuisine responsable. Il présente sa nouvelle carte[…]

Sapristi, le "bistrot de famille" soigné et branché

Sapristi, le "bistrot de famille" soigné et branché

Homer Lobster inaugure sa 2e adresse parisienne

Homer Lobster inaugure sa 2e adresse parisienne

 Nicolas Paciello, nouveau Chef Pâtissier de  L’Hôtel Barrière  Le Fouquet’s Paris

Nicolas Paciello, nouveau Chef Pâtissier de L’Hôtel Barrière Le Fouquet’s Paris

Plus d'articles