Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Nouveau départ pour le Train Bleu

Le légendaire Train Bleu de la Gare de Lyon s'offre une rénovation complète. Bronze doré, mobilier en acajou massif... Une nouvelle destination pour ceux qui recherchent une adresse gourmande dans un lieu hors du commun.

Qui pouvait imaginer que le Train Bleu était l'ancien buffet de la gare de Lyon ? Certes, pas n'importe quel buffet. Lors de sa construction, l'idée était de créer un palais pour magnifier le terminus de la compagnie Paris-Lyon-Méditerranée (PLM), qui exploitait les lignes du réseau Sud-Est. Inauguré le 7 avril 1901 par Émile Loubet, il devient une institution parisienne pour la qualité de sa restauration, de son service et sa beauté.

Les années ont passé et elle s'est transformée peu à peu en « Belle endormie ». Alors que les gares ont évolué, qu'elles ne sont plus seulement des lieux de transit, SSP, qui détient le contrat de concession depuis 1998, a proposé à Gares et Connexions, propriétaire des murs, de rénover certaines unités de restauration de la Gare de Lyon, dont le Train Bleu. « Cet établissement est unique et emblématique à plusieurs égards : son histoire, ses décors, sa cuisine haut de gamme et traditionnelle, avec ses plats symboliques, tels que le gigot découpé devant le client ou le baba au rhum », raconte Gérard d'Onofrio, directeur général SSP France, Belgique et Hollande (restauration sur sites de transports (comme les aéroports, gares, aires d'autoroute, métro et sites de loisirs).

 

Un travail de précision

 

Un travail de précision a permis de mettre en valeur le bâtiment classé aux Monuments Historiques en 1972. Un classement qui implique une restauration réalisée sous la surveillance d'un architecte en chef des Monuments Historiques. Jean-Marie Duthilleul, connu pour ses nombreuses réalisations de gares en France et à l'étranger, a pris les commandes de cet ambitieux et audacieux projet. Sa mission : « Redonner tout son lustre à ce monument, tout en le projetant dans le monde actuel. »

Le chantier de remise en valeur avait pour objectifs la restauration de décors d'origine (nettoyage des peintures, réparation et nettoyage des stucs) ; la rehausse des dorures et des menuiseries, repeintes aux couleurs d'origine ; la remise à niveau du mobilier avec la conservation des mobiliers anciens et le retrait de ceux qui ne sont plus en phase avec les besoins ou l'esthétique recherchée ; la mise aux normes des menuiseries ; le remplacement général du parquet en chêne posé en points de Hongrie ; le nettoyage des lustres ; la réorganisation des salles et l'aménagement d'un nouveau petit salon. Ainsi réactualisé, le restaurant propose une offre de services adaptée aux nouveaux comportements.

« Il nous fallait accorder le Train Bleu au temps et au public d'aujourd'hui, qui n'a plus rien à voir avec celui des grands voyages bourgeois du début du XXe siècle, explique l'architecte. Il y a notamment tous les usages nouveaux des salons : des rendez-vous d'affaires viennent se mêler aux rendez-vous entre amis, celui qui travaille sur son écran d'ordinateur y côtoie le lecteur d'un bon vieux journal en papier... Nous avons, pour ces salons, choisi ou dessiné nous-mêmes des mobiliers rénovés, ou créé des décors spécifiques, comme pour ce nouvel espace du salon marocain, qui donne vue sur les trains. »

 

Une expérience unique

 

Les travaux ont été réalisés sans fermeture des lieux (seulement quelques semaines pendant l'été). Un exploit pour continuer à servir 600 couverts par jour, préparés et servis par une équipe de 120 personnes, sous la direction du chef Jean-Pierre Hocquet, auteur de la nouvelle carte du Train Bleu. Tout a été mis en oeuvre pour que la Gare de Lyon devienne la nouvelle destination pour ceux qui recherchent une adresse gourmande dans un lieu hors du commun. Et pour créer une expérience unique par la majesté du lieu et la qualité de la cuisine.

 

« Donner à voir ces images, c'est faire rêver d'un ailleurs. Le Train Bleu était comme un port sur la Méditerranée dans Paris, et les trains sur les quais d'embarquement sont comme des navires en partance vers des stations rêvées. » Jean-Marie Duthilleul, architecte mandataire de l'opération

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

05 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Exigences du mieux-manger : comment innover et développer vos offres

Nous vous recommandons

Marché de la gastronomie italienne : prenez la parole !

Sondage

Marché de la gastronomie italienne : prenez la parole !

Vous êtes un décideur de la distribution ou un restaurateur... Associé au magazine LSA, au salon Cibus et Fiere di Parma, Néo Restauration vous invite à participer à une enquête pour recueillir vos[…]

03/10/2019 | La restauration
6ème édition du Salon du Saké sous le signe des « Traditions et (R)évolutions »

6ème édition du Salon du Saké sous le signe des « Traditions et (R)évolutions »

Un food-court de 400m² chez Monoprix

Un food-court de 400m² chez Monoprix

Boom de la livraison en zone touristique

Boom de la livraison en zone touristique

Plus d'articles