Nouveau chef féminin au Galvacher

La rédaction de Néorestauration

Sujets relatifs :

Fatou Daffé, 31 ans, a pris les commandes des cuisines du Galvacher (Paris 17e) en octobre 2006. Arrivée du Sénégal à l'âge de 6 ans, initiée très tôt à la cuisine par les femmes de sa famille, elle s'est  vite découvert une affection pour les plats mijotés tels que les sautés, les maffés ou les colombos et les possibilités illimitées qu'ils offrent dans  les associations de saveurs, les inventions de sauces et l'utilisation des épices.
L'influence de sa belle-mère, marocaine, n'est pas non plus négligeable dans son goût pour les métissages culinaires. Autodidacte, la jeune femme n'est pas passée par la « case » école hôtelière.  Elle s'est formée en cuisine, au contact de différents chefs et, notamment, depuis plus de deux ans en tant que second de cuisine au Galvacher.
Fatou dirige une équipe exclusivement masculine. Courageuse, calme, déterminée et persuasive, elle a su s'imposer en douceur dans l'univers souvent "macho" de la restauration.
Et si la carte du Galvacher affiche clairement son identité morvandelle, les plats du jour révèlent régulièrement les mariages exotiques que Fatou Daffé célèbre dans l'assiette : notes salé-sucré-piquant, pâte d'arachide, huile de palme, fruits et piments africains, épices méditerranéennes (coriandre, cannelle, badiane, raz-el-hanout...) s'accordent admirablement avec le bœuf sous toutes ses formes, ainsi que l'agneau ou le foie gras, plus ponctuellement proposés à la carte.

Nous vous recommandons

Quand le snacking fait son grand show

Quand le snacking fait son grand show

Déployée sur deux jours avec de nombreuses nouveautés, l’édition 2023 des salons Sandwich & Snack Show et Parizza se déroulera exceptionnellement les 12 et 13 avril avant de revenir en mars en 2024.Près de 270 exposants, dont 20%...

27/01/2023 | Snacking
Yogurt Factory se fait une place au soleil

Yogurt Factory se fait une place au soleil

Laurent Bassi, fondateur de Basilic & co : « C’est quand tout va bien qu’il faut avoir le courage de changer »

Interview

Laurent Bassi, fondateur de Basilic & co : « C’est quand tout va bien qu’il faut avoir le courage de changer »

Eat Salad veut grandir vite et franchir en deux ans la barre des 175 unités

Eat Salad veut grandir vite et franchir en deux ans la barre des 175 unités

Plus d'articles