Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Dossier Norvège et Bocuse d'or assurent la promotion à Singapour

Le Sirha se prépare autant à l'étranger qu'en France. Ses responsables et certains de ses partenaires étaient récemment en tournée dans la Ville-Etat de Singapour. Néorestauration a pu observer leur motivation et leur dynamisme.

L'une des nouveautés du Bocuse d'Or 2007 résidera dans la notation du travail des candidats. En effet, la prochaine édition, qui marquera les 20 ans du Concours mondial de la Cuisine, se distinguera par des points attribués à la typicité des recettes, selon le pays d'origine du candidat. Quarante points pour le goût dont dix points pour la typicité et vingt points pour la présentation, dont cinq pour la typicité. Une innovation du règlement, annoncée par Yves Hunckler, directeur général de Sepelcom, et Florent Supplisson, chef de produit du Bocuse d'Or, lors d'une conférence qui se tenait à Singapour le 24 avril dernier.

D'une part, les 24 candidats savent qu'ils seront notés sur cet aspect et, d'autre part, les juges n'ignorent plus qu'ils auront à justifier leur notation. Ce nouveau règlement permet notamment d'atténuer les susceptibilités, et de répondre aux critiques, selon lesquelles il fallait « faire de la cuisine occidentale » pour remporter le Bocuse d'Or. Il pourrait aussi permettre au trophée de quitter les pays d'Europe du nord pour d'autres latitudes. Ce qu'appellent de tous leurs vœux les responsables du Bocuse d'Or. « Il est important qu'il y ait des gagnants d'autres pays », a ainsi réaffirmé Laurent Supplisson. « L'avenir du Bocuse d'or, c'est qu'il y ait de plus en plus de coupes continentales, à l'instar de la Copa Azteca, qui s'est tenue du 28 au 30 septembre dernier à Mexico », a expliqué de son côté Yves Hunckler.

Une coupe continentale Asie pourrait ainsi voir le jour dès 2008.
Cette tournée dans la Ville-Etat de Singapour, était l'occasion pour les responsables du Sirha et du Bocuse d'Or de venir « prêcher la bonne parole » dans une partie du monde où la gastronomie ne cesse de progresser. Rondement menée dans les salons du superbe Swissôtel the Stamford, dont le directeur des cuisines, Otto Weibel, est également le président du Bocuse d'Or Singapour, avec plusieurs de ses partenaires, dont le très dynamique Centre des produits de la mer de Norvège, la manifestation fut aussi l'occasion d'une compétition, amicale et non officielle, entre trois candidats déjà sélectionnés :  le Norvégien Sven Erik Renaa (Institut gastronomique norvégien de Stavanger), le Belge Patrick Bonne (restaurant Le Fellini à Bruxelles) et le Japonais Koturo Hasegawa (restaurant Sens et Saveurs à Tokyo). Chacun d'eux a réalisé un plat à base de flétan blanc et de crabe royal de Norvège qui seront les produits officiels du Bocuse d'Or 2007, tout comme la volaille de Bresse.

La Norvège qui compte déjà trois chefs Bocuse d'Or au palmarès (voir hors texte)  fournira pour la quatrième fois des produits de la mer pour la compétition. Il faut dire que le Centre des produits de la mer de Norvège, membre associé du Bocuse d'Or, ne manque pas de ressources pour assurer sa promotion. Il était ainsi l'un des partenaires du World Gourmet Summit qui se déroulait à Singapour du 10 au 28 avril. Un brunch organisé le dimanche 23 avril, auquel assistait d'ailleurs l'ambassadeur de Norvège à Singapour, et auquel participaient les brigades de 12 hôtels de la Ville du Lion, mettait ainsi largement ses produits à l'honneur. Flétan, crabe royal, cabillaud, coquille Saint-Jacques, trônaient sur les buffets aux côtés d'autres produits alimentaires et équipements pour la RHD (champagne Piper Heidsieck, pâtes Barilla, arts de la table Mikasa, etc.).


Stal Heggelund, le directeur du Centre des produits de la mer de Norvège pour la France, la Belgique, le Luxembourg et le Royaume-Uni, Merete Nygaard Kristiansen, directrice régionale pour l'Asie du Sud-Est, et Bjorn Erik Stabell, le directeur marketing nouvelles espèces, ne ménagent pas leurs efforts pour faire découvrir les produits, depuis leur origine, jusqu'à leur utilisation finale. Que ce soit en Norvège, à Paris (*), Lyon, Bruxelles, Cannes ou  ailleurs. A Singapour, par exemple, l'Orchard Hotel organisait durant tout le mois d'avril un Festival des produits de la mer norvégiens dans l'un de ses restaurants, l'Orchard Café, complètement décoré sur la thématique norvégienne (drapeau, buffet, sets de table, etc.). De même le célèbre Raffles Hotel (18 points de ventes restauration et bar...), mettait à l'honneur les produits norvégiens sous l'œil attentif de son chef exécutif, le Suédois Kristoffer Luczak. Des succès commerciaux qui reposent en bonne partie sur l'opiniâtreté du distributeur local, Snorre Food.

Les marchés asiatiques représentent en effet un passage obligé pour tous les professionnels qui gravitent dans l'univers de la RHD. Le gigantesque salon FHA (Food & Hotel Asia) qui se tenait du 25 au 28 avril à Singapour prouvait quant à lui, si besoin était, que l'Asie avance à grands pas dans ce domaine et qu'elle ne se prive pas d'importer les produits agroalimentaires du monde entier, français notamment. Les Européens auraient tort de prendre à la légère ce marché à la fois partenaire, client et concurrent...
------------------------------------------------------------------------------------
(*) Lors du tout prochain tournoi de tennis des Internationaux de France de Roland Garros, Jean-Pierre Biffi, chef de cuisine chez Potel & Chabot, proposera certains jours des menus avec du flétan et du crabe royal de Norvège ainsi que certaines  spécialités de saumon. Destinés au Village, des RP ou du Club des loges, ces repas devraient satisfaire quelque 5 000 convives chaque jour... C'est la première fois que le chef de Potel & Chabot met à sa carte de Roland Garros ces produits qu'il dit avoir appréciés.  « Cela nous permet également de travailler des flétans de 5 à 10 kg », précise-t-il.

 



Les Bocuse d'Or norvégiens

- Bent Stiansen (lauréat 1993). Actuellement propriétaire du restaurant Statholdergaarden à Oslo (1 étoile Michelin). - Terje Ness (lauréat 1999). Il est propriétaire du restaurant Haga dans un club de golf (Haga Golfpark) près[…]

Les produits norvégiens au Bocuse d'Or depuis 1997

Le skrei (1997) La coquille Saint-Jacques (1999) La truite des fjords de Norvège (2003) Le flétan blanc et le crabe royal rouge (2007)

Prochaines sélections nationales pour le Bocuse d'Or

- 9 mai : finale espagnole - 20 mai : finale américaine - 9 juin : finale singapourienne

Le World Gourmet Summit '' Uniquely Singapore'' (10 au 28 avril)

Organisé conjointement par l'Office de tourisme de Singapour et Peter Knipp, le World Gourmet Summit fêtait cette année son 10e anniversaire. Cette manifestation se déroulait durant une bonne partie du mois d'avril à travers différents[…]

Le salon FHA 2006 (25 au 28 avril)

Vaste salon professionnel organisé par Singapore Exhibition Services (SES), présentant à la fois des équipements, des produits alimentaires et des boissons, Food & Hotel Asia représente un carrefour essentiel pour la RHD régionale mais aussi[…]

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
01 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

02 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Édition 2021