Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Nicolas Sarkozy exige des contreparties

La rédaction de Néorestauration

Sujets relatifs :

,
Au cours de sa rencontre avec les organisations patronales, le ministre de l'économie a confirmé l'entrée en vigueur, au 1er juillet 2004, du dispositif d'allégement des charges sociales mais, a demandé, en retour, des engagements

Nicolas Sarkozy confirme la mise en place le 1er juillet de la mesure d'allégement des charges sociales pour les entreprises du secteur CHR. Le ministre des Finances a donc apaisé l'inquiétude des présidents des syndicats patronaux (Umih, Synhorcat, CPIH, Fagiht, GNC, Snarr, SNRPO), reçus, ainsi que Jacques Borel, président du club TVA, à Bercy  mardi 18 mai. Mais le ministre a aussi indiqué que cette mesure devait déboucher sur des contreparties, et particulièrement sur  l'emploi. « Je ne me contenterai pas de vagues paroles», a-t-il souligné « ce sera donnant-donnant, gagnant-gagnant».

Les organisations patronales vont donc revoir leur copie en réitérant une lettre d'intention au ministre d'Etat, précisant les diverses mesures que les entreprises seront incitées à mettre en oeuvre. Dans une première lettre d'intention au Premier ministre Jean-Pierre Raffarin, les syndicats patronaux  avaient identifié les quatre chantiers, salaires, emploi, formation, conditions de travail, qu'ils comptaient rouvrir afin de rendre le secteur plus attractif. Ils devront, donc, d'ici à la mi-juin, formuler un plan d'actions plus détaillé.

Nicolas Sarkozy a rappelé, par ailleurs, le caractère transitoire du plan d'allégement et affirmé son souhait d'inscrire le dossier TVA à l'ordre du jour de la prochaine réunion du conseil Ecofin, en septembre 2004. «Je défendrai (la TVA à taux réduit) et je la gagnerai», a-t-il déclaré!

Pour sa part, André Daguin, président de l'Umih, s'est félicité « ce sont de bonnes nouvelles, nous sommes satisfaits» et a ajouté « Dans ces conditions, les professionnels confirment leurs engagements en matière d'emploi et de salaires, et souscrivent à l'idée d'une réforme profonde du secteur en coopération avec Bercy». Il a, en outre, précisé, son souhait de mettre sur pied une convention collective rénovée, dès cet été, afin de rendre le métier plus attractif.

De son côté, Didier Chenet, président du Synhorcat, confirme « qu'il est nécessaire que les organisations professionnelles s'engagent à favoriser la politique salariale, l'emploi et l'amélioration des conditions de travail des salariés des entreprises CHR».

pcecconello@neorestauration.com

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
26 sep - Paris
La RHD à l’heure du Healthy

Quels leviers pour relever les défis du mieux-manger ?

05 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quelles solutions mettre en place pour la consommation de demain ?

Nous vous recommandons

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a affirmé mardi sur RMC que le taux réduit de TVA en restauration demeurerait inchangé, en dépit de l'abandon de certaines niches fiscales. Selon Christine Lagarde, ce[…]

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les revenus des salariés

Les revenus des salariés

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Plus d'articles