Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

NAT. crée l'événement bio

MARIE LUGINSLAND, À HAMBOURG
NAT. crée l'événement bio

©

Un an après le lancement de son restaurant Nat., à Hambourg, Jan Rosenkranz, son fondateur, se lance dans la restauration événementielle. Il conserve la même base, le bio érigé en art de vivre.

Destiné à être dupliqué à travers l'Allemagne et l'Europe, le restaurant Nat. de Hambourg n'a pas attendu de devenir une chaîne pour étendre ses prestations à la restauration événementielle, proposant buffet et fingerfood garantis bio. Jan Rosenkranz, un ancien de la chaîne de steaks Block House, a mis à profit son expérience et les capacités de sa cuisine de Hambourg (l'équivalent en superficie de cinq restaurants). « Cette idée nous est venue spontanément et nous sommes très surpris de l'engouement rencontré, preuve qu'il existe un véritable créneau », constate-t-il. Il a inauguré sa diversification en assurant la restauration d'un congrès de cinq mille psychiatres-neurologues.

« Flâner autour d'un plat »

Nat. est né d'un constat et d'une étude de marché menée par Jan Rosenkranz. « 90% des Allemands inscrivent leur santé au premier rang de leurs priorités. Or, 50% des habitants des grandes métropoles sont des célibataires pour qui il n'est pas rentable de cuisiner », déclare-t-il. C'est sur ce segment que ce jeune chef d'entreprise a bâti Nat., avec comme dessein d'offrir plus qu'un repas, « un art de flâner autour d'un plat en assouplissant les dogmes de la cuisine bio ». Ce qui n'est pas rien outre-Rhin, où il n'existe aucune chaîne de restaurants bio alliant cadre design et ambiance soignée. La carte à dominante végétarienne et végétalienne se laisse conquérir par une note orientale, sans bannir grillades et burgers.

Conçu dès sa création il y a un an pour être décliné en chaîne, Nat. se verra dupliqué à Hambourg et à Munich l'an prochain.

JAN ROSENKRANZ

Fondateur de Nat. « Pour le marché allemand, tous nos produits sont certifiés. Mais le concept bio ne doit pas reposer que sur du hardcore, car le bilan écologique est très complexe à établir. Ainsi, l'approvisionnement en produits bio pose un défi de logistique et d'infrastructures. Au fur et à mesure que nous étendrons nos restaurants, nous serons amenés à multiplier le nombre de nos fournisseurs et de nos producteurs au niveau régional. Nos produits sont en constante évolution. »

TENDANCES

Une prise de conscience croissante des bienfaits d'une alimentation saine Une clientèle cible prête à soigner son alimentation Un intérêt pour la cuisine internationale

LE PRINCIPE

Des produits sains de façon systématique Une alimentation légère et digeste pour les salariés du centre-ville Un cadre agréable et chic

LES CHIFFRES

  • 300 repas servis par jour
  • 120 places assises
  • 25 salariés
  • 12,30 € de ticket moyen
  • Aucune marge sur les vins bio
  • Ouvert de midi à 22 heures

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Pâques débarque...l'agneau aux fourneaux

Pâques débarque...l'agneau aux fourneaux

  Le week-end de Pâques arrive à grands pas, cette année risque d'être un peu particulière avec le confinement imposé mais pas question pour autant de ne rien cuisiner. La Boucherie Moderne[…]

Ladurée récompensée d'un "prix de l'innovation végane"

Ladurée récompensée d'un "prix de l'innovation végane"

Sababa : premier concept de restaurant virtuel 100% méditerranéen

Sababa : premier concept de restaurant virtuel 100% méditerranéen

La fragmentation du modèle alimentaire des Français s'amplifie

La fragmentation du modèle alimentaire des Français s'amplifie

Plus d'articles