Michel Troisgros quitte Moscou

La rédaction de Néorestauration
Cinq mois après son arrivée dans la capitale russe, le chef étoilé met fin à son activité de conseil pour le restaurant Kourmir.

En désaccord avec ses partenaires financiers, Michel Troisgros vient de décider de ne plus participer à la gestion du restaurant Kourmir. Le projet prévoyait à l' origine de faire de cet établissement l'équivalent moscovite du restaurant roannais, noté trois étoiles au guide Michelin. Michel Troisgros intervenait en tant que conseiller en apportant son savoir-faire ainsi qu' une main d' oeuvre qualifiée et formée en France.Il apparaît que les associés russes de Michel Troigros ont finalement jugé l' objectif de départ trop ambitieux et préféré revenir vers une formule plus simple et meilleur marché en travaillant des produits de moindre qualité. Un changement de cap auquel le chef français ne pouvait souscrire et continuer de prêter sa caution. « C' était une prise de risque trop importante pour l' image, pour la qualité en général et pour ce que je sais réaliser » a-t-il expliqué. Michel Troisgros n' exclut par pour autant d' ouvrir plus tard un autre restaurant moscovite car il a réalisé un important travail afin de mettre sur pied un réseau de fournisseurs français en Russie. Par ailleurs, ses principaux collaborateurs sont demeurés à Moscou et se sont reclassés dans d' autres restaurants.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

DérogConso : un service pour les professionnels confrontés aux modifications temporaires de recettes et dérogation d’étiquetage

DérogConso : un service pour les professionnels confrontés aux modifications temporaires de recettes et dérogation d’étiquetage

Face aux difficultés d’approvisionnements de produits alimentaires, liées à la crise en Ukraine, la DGCCRF lance un service permettant aux professionnels d’effectuer une demande de modification temporaire de recettes et de dérogation...

Brasseurs de France sonne l’alerte face à la hausse des coûts de production

Brasseurs de France sonne l’alerte face à la hausse des coûts de production

La Maison Louis Jadot s'engage pour la restauration

La Maison Louis Jadot s'engage pour la restauration

 Guerre en Ukraine et dérogations d’étiquetage

Guerre en Ukraine et dérogations d’étiquetage

Plus d'articles