Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Liza, cuisine libanaise d'aujourd'hui

La rédaction de Néorestauration

Sujets relatifs :

,

La création de Liza (*) est le fruit de deux aventures et d'une rencontre. Celle de Liza  Soughayar (29 ans), formée à l'école hôtelière de Lausanne, passée par l'Hermitage des Loges puis le Prince de Galles et de Karim Haïdar (35 ans), ancien avocat, passé aux fourneaux et à la création de restaurants à partir de 1999 (La Taverne libanaise, devenu Le 29, à Paris, et aussi Fakhreldine à Londres).
L'établissement qu'ils ont ouvert fin mars, près de la Bourse, a été décoré par Hubert Fattal, qui réalise ici son premier restaurant et signe quelques belles originalités (habillage des éclairages, dessus de tables, murs de galets, etc.) en faisant appel notamment à des artisans de Beyrouth.

La carte affiche une cuisine libanaise contemporaine. « L'idée est simple: nous essayons de proposer une cuisine légère et qui change, permettant de venir manger tous les jours, notamment au déjeuner », annonce Karim Haïdar. De fait, celui-ci réinvente les classiques et interprète les recettes familiales à travers une carte courte et souvent renouvelée. Parmi les bonnes idées des associés : celles du plateau déjeuner dont la composition varie quotidiennement. Celui composé de mini portions de moussakaa, hommos, fattouche, kebbé grillée et agneau cinq épices remportent par exemple un franc succès. Proposé à 17 €, il constitue une formule agréable et rapide à consommer.

Outre un menu carte à 21€, la carte de Liza propose les entrées partagées (mezzé) dans une gamme de 4 à 12,5 €, les plats s'échelonnent entre 15 et 27 € et les desserts de 5,5 à 8€. Après deux mois et demi d'exploitation, le ticket moyen se situe à environ 27,50€ au déjeuner et 42,50€ au dîner Les 80 places de l'établissement réalisent entre 40 et 45 couverts au déjeuner et jusqu'à 80 couverts en soirée. L'équipe, qui est française, se compose de 4 personnes en cuisine (sous la houlette de Jean Bataille) et de 3 autres en salle.

Les projets du tandem se poursuivent puisque à partir de mi-août devrait ouvrir une boulangerie adjacente (avec un boulanger libanais) proposant une petite restauration rapide à emporter, et aussi, une « table du chef » d'une dizaine de places. Seront proposés autour de celle-ci différents repas à thème (légumes, etc.) sur lesquels planche déjà Karim Haïdar.

jcschamberger@neorestauration.com

(*) 14 rue de la Banque, Paris 2e.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Les MOF et le groupe Le Duff s'associent

Lors du 57e congrès annuel des MOF, qui se déroulait à Rennes entre le 25 et le 27 juin, Louis Le Duff a invité les meilleurs ouvriers de France chez Bridor.  Selon Louis Le Duff : «  Meilleur Ouvrier de France, MOF, trois lettres pour[…]

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

Le taux de TVA dans la restauration devrait se maintenir

Les revenus des salariés

Les revenus des salariés

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Les jeunes diplômés aspirent à un juste équilibre vie privée-vie professionnelle

Plus d'articles