Lettre ouverte de la restauration collective pour la défense de l’arrêté du 30 septembre 2011

Sujets relatifs :

Le rapport sur la lutte contre l’inflation normative, remis par Alain Lambert, et Jean-Claude Boulard, propose d’abroger le décret et l’arrêté du 30 septembre 2011. Des organisations s’élèvent contre ce risque et demandent le maintien de ces textes, fixant un cadre réglementaire clair et précis, permettant de proposer à tous les écoliers, collégiens et lycéens, une offre de qualité, participant au maintien de leur santé et à leur éducation nutritionnelle.

" La restauration collective scolaire doit être exemplaire en ce domaine en proposant à tous, sur un principe d’égalité, un repas sain, bon et équilibré. C’est une mission de service public en particulier dans l’apprentissage d’une alimentation équilibrée et variée. C’est ainsi que nous avons soutenu le décret et l’arrêté de septembre 2011 qui rendent obligatoire l’application d’un équilibre alimentaire minimum dans les restaurants scolaires.

L’enquête UFC-Que choisir sur "L'équilibre nutritionnel dans les restaurants scolaires de 606 communes et établissements scolaires de France " montre des résultats encourageants grâce à une réelle remise en question des chef, gérants et directeurs des restaurants de collectivités depuis la parution des textes réglementaires. En effet, ceux-ci ont rendu accessible à tous la connaissance des règles d’équilibre alimentaire minimum, c’est-à-dire :

- Le respect des fréquences de présentation des aliments sources de nutriments essentiels

- Les repères de grammages pour les produits gras et sucrés.

Ces textes, rédigés après une longue concertation avec nos organisations professionnelles, sont compréhensibles et applicables par tous directement ou après des formations mises en place notamment par le CNFPT et encouragées par les services régionaux de l’alimentation. De nombreux témoignages des restaurants de collectivités de nos réseaux confirment leur mise en application sans augmentation du coût du repas ni désorganisation du service. Cette longue démarche a, par ailleurs, eu pour effet une évolution positive au niveau de la qualité nutritionnelle de produits mis sur le marché pour les collectivités......"

Signataires:

Isabelle PARMENTIER, Présidente AFDN

Danièle COLIN, Présidente CENA

Bruno BERTHIER, Président CCC

Gilles GARCIA, Président UPRT

Marc SAUTEL, Président AJI

Yannick STROTTNER, Président ACEHF

Sylvain ZERCHER, Président UDIHR

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Arpège Paris se lance dans l’événementiel haut de gamme avec Maison. A

Arpège Paris se lance dans l’événementiel haut de gamme avec Maison. A

Dans un contexte compliqué pour son activité originelle, la restauration d’entreprise premium en région parisienne, la filiale d’Elior aborde un nouveau métier avec Maison. A. Ou comment élaborer des événements haut de gamme pour...

30/06/2022 |
J-1 : Webinaire sur Egalim dans la commande publique, l’explosion des coûts en restauration collective et les voies vers de possibles renégociations

J-1 : Webinaire sur Egalim dans la commande publique, l’explosion des coûts en restauration collective et les voies vers de possibles renégociations

Hari&Co double la mise sur les simili-carnés

Hari&Co double la mise sur les simili-carnés

Webinaire 23 juin, 11h sur Egalim en restauration collective : réalité, difficultés et leviers pour les surmonter

Webinaire 23 juin, 11h sur Egalim en restauration collective : réalité, difficultés et leviers pour les surmonter

Plus d'articles