Les vins de pays Vignobles de France, contestés dés leur naissance

La rédaction de Néorestauration
Lors de la séance du 17 janvier, le conseil de direction de Viniflhor a acté la création d'une nouvelle dénomination : Vin de Pays Vignobles de France.
L'AFED et l'Anivit
se félicitent de voir aboutir un travail de 6 ans qui permet par décret la naissance de cette nouvelle dénomination qui donnera plus de lisibilité aux vins français pour accroître ses marchés à l'international.
Pour avoir droit à cette dénomination, les vins doivent être issus de vins de pays obtenus à partir de vendanges récoltées au sein de 64 départements déterminés et être agréés avec indication de cépage en vins de pays de département ou en vins de pays de zone. Ainsi, seul l'assemblage des vins de pays de plusieurs départements répondant à ces critères pourra être effectué en mono, bi ou tri-cépages. Ils seront labélisés sous le contrôle des producteurs et assemblés par les négociants pour créer des vins répondants aux demandes de tous les marchés. Les élaborateurs devront tenir une traçabilité complète et seront agréés sous le contrôle de Viniflhor selon un cahier des charges en cours de définition. La dénomination ne devant pas servir de catégorie-déversoir.
Opposition
L'initiative suscite déjà de nombreuses réactions. Par la voix de son président, Jacques Gravegeal, le Syndicat des producteurs de vin de pays d'Oc, estime que « la mise en œuvre du projet « Vignobles de France » aurait pour conséquence d'anéantir la révolution qualitative opérée depuis plus de vingt ans dans ce territoire et conduirait à réduire ses vins à une simple variable d'ajustement... Ce serait également une porte ouverte à un projet de vin de table européen, avec cépage et millésime, qui serait proprement dévastateur pour la démarche qualitative des vins de pays et des AOC de notre région en bafouant l'étanchéité des bassins. Ce projet à dimension nationale, est en parfaite contradiction avec l'arrêté ministériel portant création des 10 conseils de bassin viticole et leur attribuant compétence au niveau régional sur toutes les questions qui touchent à l'amont et à l'aval de la production viticole ». Cette position fait suite à celle de la Fédération des interprofessions du Languedoc-Roussillon : Inter Sud de France, composée des 4 interprofessions de  produits de la région (AOC du Languedoc, AOC du Roussillon, Vins de pays d'Oc et Vins de Pays) qui s'est  prononcé dés le 12 janvier majoritairement contre le projet « Vignobles de France ».

Nous vous recommandons

Les sodas en poudre de Mes Boissons Maison, du bio et du bon sens

Les sodas en poudre de Mes Boissons Maison, du bio et du bon sens

Il faut bien le dire, les sodas en poudre renvoient plus aux années 80, et aux boissons Tang, qu’à un format susceptible de répondre aux enjeux actuels des restaurateurs. Et pourtant, avec Mes Boissons Maison, le chef Damien Duquesne,...

Une gamme de 6 Milkshakes pour les créations estivales signée Monbana

Une gamme de 6 Milkshakes pour les créations estivales signée Monbana

Champagne Jacquart dévoile la cuvée Alpha Blanc Millésime 2012

Champagne Jacquart dévoile la cuvée Alpha Blanc Millésime 2012

Des Gobelets réemployables Ecocup® signés Impact Group

Des Gobelets réemployables Ecocup® signés Impact Group

Plus d'articles