Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Les ventes de volaille reprennent

La rédaction de Néorestauration
Les fournisseurs ont vu baisser les ventes de volailles. Mais l'approche des fêtes de fin d'année laisse penser que la reprise est pour demain.
Quelques jours après l'annonce de l'éventuelle arrivée prochaine du virus de la grippe aviaire, la psychose commençait à gagner le pays. Or, à part une commune dans le Nord de la France qui a retiré la volaille de ses menus, aucune autre ne lui a depuis emboîté le pas. Côté restauration collective en gestion directe, l'inquiétude n'est pas non plus de mise. «Nous n'avons constaté aucun changement, tous les établissements continuent à servir normalement de la volaille » commente Jean-Lou Germain, président du CCC-France. Dominique Bénézet, délégué du Syndicat national de la restauration collective n'a eu connaissance d'aucun retrait parmi ses adhérents. Cela étant, dans le secteur de l'entreprise une baisse très sensible de la consommation a été perçue.
Christophe Patte, gérant du restaurant parisien de l'HSBC explique que si les volailles servies dans son établissement ont continué à enregistrer le même succès, c'est parce que les poulets fermiers et Label rouge rassurent les convives.
Chez les fournisseurs, ils sont plusieurs à avouer non sans mal, une baisse de leurs ventes, d'environ 10 à 15%. Ce n'est pas le cas du groupe Doux, qui dispose d'une filière intégrée (du poussin à l'assiette) et a rapidement réagi en communiquant avec ses clients sur le virus et mettant à leur disposition un numéro vert. Rungis a été touché de plein fouet dès les premières semaines, avec une baisse atteignant au moment le plus fort jusqu'à 25%. Une chose est certaine, le rejet s'est porté sur les produits entiers et non pas sur les produits élaborés et les découpes. Mais aucun fournisseur n'a réellement observé de report d'achat sur d'autres viandes.
« Reste que la reprise se fait sentir depuis la mi-novembre, commente David Bourganel, directeur marketing et communication Rungis marché international Semmaris.  La baisse est aujourd'hui de 10%, nous revenons à un rythme traditionnel. Les pré-commandes laissent présager que chapons, dindes, canard et foie gras continueront à figurer au menu des fêtes de fin d'année ».

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

Elior lance son nouveau blog : Food For Good – We are what we cook

Elior lance son nouveau blog : Food For Good – We are what we cook

Elior lance Food for Good – We are what we cook, un nouveau blog au nom évocateur qui souligne la place centrale de l’alimentation dans notre vie quotidienne pour préserver santé et bien-être, sans oublier[…]

Bien-être animal : un outil de suivi chez KFC

Bien-être animal : un outil de suivi chez KFC

Ansamble joue la transparence

Ansamble joue la transparence

Les Nouveaux Fermiers : La nouvelle viande 100% sans viande et 100% française

Les Nouveaux Fermiers : La nouvelle viande 100% sans viande et 100% française

Plus d'articles