Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Les « superfruits » font le plein de vitamines

ENCARNA BRAVO
Les « superfruits » font le plein de vitamines

© Newedel/Stockfood/StudioX

Après les États-Unis et la Grande-Bretagne, les superfruits prennent leurs marques en France. Exceptionnellement riches en antioxydants, ils répondent avec saveur aux attentes actuelles d'une alimentation saine.


« Dans une société qui tente de faire comprendre l'intérêt de manger des fruits au quotidien sans vraiment y parvenir, les superfruits arrivent au bon moment », commente Sophie de Reynal, de NutriMarketing SA. Un superlatif qu'ils doivent à leur profil nutritionnel supérieur aux autres fruits. Le plus souvent, ils sont exceptionnellement riches en antioxydants, agents concentrés en un ou plusieurs nutriments, comme les vitamines. « En termes de marketing, il est plus facile de pousser à la consommation en parlant de superfruits que de produits antioxydants », ajoute Sophie de Reynal. Ce terme, certes un peu « barbare » et dont les consommateurs ne connaissent pas toujours la définition, signifie qu'ils ont un rôle protecteur contre le vieillissement des cellules, et donc qu'ils sont bénéfiques pour la santé.

S'ils sont nombreux à venir de pays lointains - canneberges, baie de goji, acerolas, açaïs, nonis, mangues, abacaxis, maracujas -, ces fruits, souvent rouges, existent aussi en France : fraises, groseilles rouges, framboises, airelles, mûres, myrtilles, raisin noir, et plus particulièrement le cassis (lire encadré). Mais leurs vertus sont souvent méconnues. Plusieurs études épidémiologiques et recherches scientifiques démontrent leurs propriétés antioxydantes. Dans l'ensemble, ces dernières sont d'autant plus élevées que la couleur des fruits est soutenue. Une caractéristique due au fait qu'une grande partie des antioxydants est constituée de pigments.

Cette qualité esthétique ne fait qu'ajouter au plaisir de cuisiner cette large de gamme de produits, qui autorise toutes les fantaisies, aussi bien en plat qu'en dessert. La restauration rapide (tendances chic et zen) a sans doute été pionnière en la matière avec la vente de smoothies, de jus et de boissons.

« SE REFIXER DES BASES SAINES »

À Paris, les deux restaurants Lémoni Café, créés il y a cinq ans, proposent un concept de restauration méditerranéenne basé sur le goût et la forme. Pour Yves Anslert, chef et cofondateur de l'enseigne avec Laurent Houssaye, la cuisine « antioxydante » n'est pas une réponse à un phénomène de mode. Pour un ticket moyen inférieur à 15 €, il met un point d'honneur à travailler des ingrédients intéressants sur les plans gustatif et nutritionnel. Ses techniques de cuisson préservent les vitamines et les nutriments de ses recettes à base de fruits et de légumes. Ici, pas de place pour les produits industriels, riches en conservateurs et additifs. Les jus portent le nom d'« Élixir de vie », à base de cassis, de myrtilles, de framboises, d'une pointe de banane et de jus d'orange, ou de « Vitabooster », composé de carottes, d'orge et de spiruline. « Il est important de se refixer des bases saines. De plus, aujourd'hui, la science est devenue l'alliée de la nutrition. Alors il faut manger bon pour son corps et bon tout court ! »

Soucieux d'élaborer des repas conjuguant équilibre alimentaire et plaisir, des restaurateurs s'engagent dans un choix d'ingrédients riches en antioxydants. Friand de découvertes culinaires, Gilles Grasteau, chef du restaurant Le First (Hôtel The Westin Paris), est un adepte des produits dits « SuperFoods ». Depuis peu, il propose un sorbet à la baie de goji. Baptisé « le bonheur », le dessert se compose d'une panacotta à la crème de soja parfumée à l'huile essentielle de verveine odorante, d'une gelée à l'agar-agar au jus de pamplemousse, de baie de goji et d'un sorbet à la baie de goji et fleur d'orchidée.

TOUTES LES ALLIANCES POSSIBLES

« C'est au tour des superfruits de prendre la main de l'innovation », déclare Béatrice de Reynal. Le mouvement s'est engagé avec des industriels spécialistes des fruits. Sicoly a enrichi sa gamme, notamment avec la grenade, déclinée en fruits entiers IQF ou en purée. La jeune entreprise belge Newtree, qui revendique l'alliance de la gastronomie et de la santé, vient de lancer un chocolat noir (73%) source d'antioxydants naturels, qui proviennent de l'extrait de thé vert, et un chocolat au cassis. Et Béatrice de Reynal de confirmer sur son blog* : « La tendance des superfruits secoue la planète alimentaire depuis bientôt quatre ans. Entre janvier 2008 et janvier 2009, la base de données de l'innovation The Innova Database a dénombré le lancement de près de 3 000 produits contenant des superfruits. »

LES TENDANCES

Les origines sont de plus en plus lointaines : Tibet, Chine, Tahiti, Brésil... Les textures se diversifient : déshydraté, poudre, poudre de fruits lyophilisés, extrait, concentré de phénols de pommes, purée... L'offre de boissons se développe : thés glacés, smoothies, jus d'açaï Les produits industriels se multiplient : barre de céréales à la myrtille au noni, smoothie açaï et mangue ou abacaxi et maracuja, baie de goji séchées

L'AVIS DE... MARIE MILLET Nutritionniste

Auteur du livre « les Antioxydants, élixir de jeunesse ? », Éditions Vuibert « Les antioxydants sont des substances ou des molécules que l'on retrouve dans notre alimentation de façon courante lorsque le régime alimentaire est varié : les fruits et les légumes, certaines boissons comme le café, le thé vert et le vin rouge. Ils sont regroupés en trois grandes catégories, à savoir : les vitamines (A, C et E), les caroténoïdes (les pigments responsables de la couleur de certains aliments, le plus connu étant le bêta-carotène) et les polyphénols (tous les végétaux en contiennent, et les boissons telles que le café, le thé et le vin en constituent la première source). »

LE SAVIEZ-VOUS ?

Surnommé « élixir de vie », le cassis regorge de qualités nutritionnelles. Cette baie noire acidulée est le fruit couramment consommé le plus riche en vitamines C, qui comportent des propriétés antioxydantes. Avec 200 mg de vitamines C pour 100 g, le cassis se situe loin devant le kiwi (100 mg) et l'orange (30 à 70 mg). Il est riche en fibres et se caractérise par la présence de polyphénols. Outre leur pouvoir antioxydant, ces derniers confèrent au cassis d'autres effets physiologiques. Une étude japonaise montre que les anthocanes de cassis sont à l'origine d'une augmentation du flux sanguin périphérique, qui diminue la tension dans les épaules et la fatigue musculaire au cours d'un travail sur informatique. Source : Service nutrition de l'Institut Pasteur de Lille pour l'Association française interprofessionnelle des fruits et légumes à destinations multiples.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
05 dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD

05 dé - Paris
IN-NEO AWARDS

Primer les acteurs qui participent a l’évolution de la RHD

Nous vous recommandons

Tribune - Stéphane Buttigieg de Libeo : 7 conseils concrets aux restaurateurs pour parer à l’envolée des prix des matières premières

Tribune

Tribune - Stéphane Buttigieg de Libeo : 7 conseils concrets aux restaurateurs pour parer à l’envolée des prix des matières premières

À peine l’économie remise de l’ère Covid, de nouvelles difficultés émergent, notamment pour les restaurateurs, liées cette fois-ci à l’envolée du prix des matières[…]

19/05/2022 | Expert
La cantine digitale DejBox devient Refectory, un foodmarket en ligne pour la pause déjeuner

Interviews

La cantine digitale DejBox devient Refectory, un foodmarket en ligne pour la pause déjeuner

Choisissez les thématiques abordées lors du Congrès RHD de Néo du 5 décembre 2022

Sondage

Choisissez les thématiques abordées lors du Congrès RHD de Néo du 5 décembre 2022

Monoprix lance MonoprixPro pour les restaurateurs

Monoprix lance MonoprixPro pour les restaurateurs

Plus d'articles