Les restaurateurs à l'heure des choix de filière

Y.N.

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Dans dix ans, l'intégralité des biodéchets, y compris ceux des ménages, devra être triée. Mais d'ici là, des obligations réglementaires et sanitaires s'imposent déjà aux gros producteurs de déchets organiques*... parmi lesquels, évolution des seuils aidant, de plus en plus de restaurateurs. Initié par la société Meiko, le livre blanc des biodéchets en restauration présente les enjeux liés à la valorisation des ressources organiques et propose une synthèse claire et détaillée des filières existantes pour assurer le tri, la collecte et le traitement des biodéchets.

* Seuil de 20 tonnes de biodéchets par an au 1er janvier 2015, ramené à 10 tonnes par an à partir du 1er janvier 2016.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

A mi-2022, plus d’inquiétudes que d’optimisme pour les indépendants

A mi-2022, plus d’inquiétudes que d’optimisme pour les indépendants

L’étau se resserre pour les indépendants. C’est en tous cas la tendance qui se dégage de la dernière enquête trimestrielle de la CPME, dont les résultats spécifiques aux 1414 entreprises de l’hôtellerie-restauration,...

Geranium au sommet du 50 Best

Geranium au sommet du 50 Best

Orus veut digitaliser l’assurance professionnelle des TPE et PME

Orus veut digitaliser l’assurance professionnelle des TPE et PME

Tribune de Fréderic Leclef, directeur général délégué de Lyf - Comment faire revenir les clients au restaurant ?

Tribune

Tribune de Fréderic Leclef, directeur général délégué de Lyf - Comment faire revenir les clients au restaurant ?

Plus d'articles