Les restaurants peuvent-ils compter sur le Mondial de foot pour doper les ventes?

AGNÈS DELCOURT

Sujets relatifs :

,
Les restaurants peuvent-ils compter sur le Mondial de foot pour doper les ventes?

A quelques heures de l’entrée en lice de l’Équipe de France de football, l’incertitude règne selon NDP Group sur le niveau de fréquentation des restaurants et bars français retransmettant les matchs de la Coupe du Monde.
En 2022, les grandes compétitions footballistiques font-elles encore recette auprès des restaurateurs, bars et brasseries ? Pas évident, répond Maria Bertoch, la spécialiste foodservice au sein du groupe NDP. « Les bars, cafés et pubs restent des lieux de prédilection des supporters pour partager ce moment convivial et sportif, affirme-t-elle. Toutefois, l’absence de terrasse va considérablement réduire la capacité d’accueil des établissements » Et cette contrainte n’est pas la seule. Il faut y ajouter le niveau élevé de l’inflation qui ampute le pouvoir d’achat des Français et les éventuels boycotts annoncés par certaines villes dénonçant les conditions de travail des ouvriers ayant construit les infrastructures de l’événement.
Si l’impact de la Coupe d’Europe 2021 avait été mitigée en raison des restrictions sanitaires, la Coupe du Monde 2018 avait généré un engouement quasi-national pour l’événement. La fréquentation des bars et restaurants était montée en puissance au rythme des performances des Bleus. La consommation du soir qui représentait habituellement 7% des visites des cafés, bars et brasseries était grimpée à 10%. En parallèle, le Mondial avait également profité aux pizzas livrées, plébiscitées notamment par les plus jeunes. La part des 18-34 ans dans les commandes du mois de juillet 2018 s’était élevée à 68% contre 45% habituellement.
En conséquence, il est fort à parier que la part de la livraison à domicile continuera à progresser avec cette Coupe du Monde. Néanmoins, l’évolution devrait bénéficier davantage aux burgers (1 livraison sur 6) qu’aux pizzas qui ont vu leur niveau de commande passer de 1
livraison sur 4 en 2018 à une livraison sur 10 depuis janvier 2022.
Pour les restaurants, c’est l’occasion, selon Maria Bertoch, « de proposer des offres de repas adaptées aux groupes…. La créativité sera leur ticket gagnant, le but étant d’attirer les supporters tôt et de les retenir en soirée grâce aux animations, happy hours et formules
repas attractives. » Reste encore à croiser les doigts pour que les Bleus, même sans Karim Benzema, se montrent invincibles !
Novembre 2022

Nous vous recommandons

Les tendances européennes vues par NPD Group

Les tendances européennes vues par NPD Group

A l’approche du Sial, Maria Bertoch, experte foodservice au sein de The NPD Group, qui fusionne avec Ira Gira Foodservice, fait le point sur les grandes tendances qui façonnent le secteur de la restauration hors-domicile post-Covid.La...

17/10/2022 |
Hausse des coûts pour la filière des œufs

Hausse des coûts pour la filière des œufs

Guerre en Ukraine : quel impact pour l’amont de la restauration?

Guerre en Ukraine : quel impact pour l’amont de la restauration?

Avant-première IRI Gira Foodservice : quel est le bilan de la restauration en Ile de France en 2021 ?

Analyse

Avant-première IRI Gira Foodservice : quel est le bilan de la restauration en Ile de France en 2021 ?