Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

abonné

LES LAVE-LINGE

Sujets relatifs :

,

Les arrivées d'eau

Celles ci doivent toujours être au moins au nombre de deux pour l'eau chaude/eau froide (une seule arrivée caractérise les machines domestiques). Une eau « mitigée » garantit une optimisation de la consommation d'énergie et une qualité de lavage.

> À noter : en région calcaire, une troisième arrivée d'eau est à prévoir pour une alimentation en eau adoucie.

Le microprocesseur

Système électronique et intelligent qui permet d'installer des programmes multiples de prélavage, de lavage et d'essorage et de piloter avec précision les cycles.

> Intérêt : permet de suivre à l'écran les niveaux de températures, de vitesse de travail, du temps restant, des différentes phases de lavage.

Les pompes péristaltiques

(injections automatiques de produits lessiviels)

Les alimentations de lessives liquides sont commandées par un programmateur, en général placé à l'arrière des machines, qui gère le produit cycle par cycle.

> Intérêt : le dosage est conforme aux préconisations. Évite les surdosages.

Le hublot

On tend vers un diamètre et une ouverture de plus en plus larges - 180 °C, 37 cm - pour une facilité de manipulation du linge.

> À noter : certains hublots sont fixés sur la cuve et non sur la carrosserie pour éviter l'effet « soufflet » lors du chargement du linge.

Le moteur à variateur de fréquence

Il assure une accélération progressive de la vitesse du tambour en permettant de contrôler sa rotation au moment du prélavage, du lavage et de l'essorage selon le programme choisi.

> Intérêt : il élimine les surcharges de démarrage du cycle, renforce l'efficacité du tambour et assure une meilleure répartition du linge dans le tambour. Cette gestion peut générer des économies de l'ordre de 30 %.

Le tambour

Le volume de tambour est en rapport avec la capacité de la machine - le calcul s'effectue en général selon le rapport suivant : 1/10, autrement dit 1 kg de linge pour 10 litres d'eau. Les structures en nid-d'abeilles perforées aux angles assurent la formation d'un coussin d'eau protecteur lors du lavage.

> Intérêt : une meilleure imprégnation des textiles ainsi qu'un lavage et un[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

CORNET & CIE 2006

CORNET & CIE 2006

01/05/2007 | Services
ENQUÊTE

ENQUÊTE

Très Food

Très Food

GÉRER LES NON-CONFORMITÉS EN RESTAURATION

GÉRER LES NON-CONFORMITÉS EN RESTAURATION

Plus d'articles