Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Sondage

Les jeunes ont une image positive de l'entrepreneuriat

La rédaction de Néorestauration
A l'occasion des « Rencontres de l'entrepreneuriat » qu'elle organise les 13 et 15 décembre la Chambre de commerce et d'industrie de Paris (CCIP), dévoile les résultats d'un sondage* mené auprès de 1 800 jeunes sur leur envie d'entreprendre. Elle annonce également la création d'une chaire de recherche en entrepreneuriat qui sera commune à trois de ses écoles HEC, ESCP-EAP et Advancia.
Les jeunes ont une image positive de l'entrepreneuriat : c'est la tendance qui marque le sondage « L'entrepreneuriat, ce qu'ils en disent... » réalisé auprès de 1 800 étudiants des 12 écoles de la CCIP par son Observatoire de la formation, de l'emploi et des métiers. Selon l'enquête, 14,8% des étudiants interrogés envisagent très certainement de créer leur entreprise et 35,9 % considèrent cette option comme possible. 66,4 % d'entre eux perçoivent la création d'entreprise comme attractive.  S'ils manifestent de l'intérêt pour créer un jour une entreprise, ce n'est pas dans l'immédiat : 53% des créateurs potentiels prévoient ce passage à l'acte plus de 5 ans après la fin de leurs études.

Selon les étudiants interrogés, les enseignements consacrés à l'entrepreneuriat semblent renforcer leurs perceptions et leurs convictions puisque 54 % d'entre eux considèrent que les formations reçues les inciteront à créer une entreprise, et 68 % qu'elles les aideront dans une éventuelle carrière d'entrepreneur en leur donnant les atouts nécessaires.

Toutefois, créer son entreprise en France est considéré comme un acte difficile pour 70,5 % des étudiants interrogés. L'environnement national ne favorise pas la culture entrepreneuriale, et parmi ceux qui envisagent de devenir très certainement entrepreneur, 58,8 % considèrent qu'il est préférable de créer une entreprise à l'étranger. L'absence de moyens financiers (et notamment les difficultés pour obtenir un prêt bancaire), le montant des charges sociales et fiscales, et la lourdeur administrative sont les freins les plus souvent évoqués.

A la tête d'une entreprise depuis 7 ans et comptant aujourd'hui 55 collaborateurs, Hélène Darroze (double étoilée Michelin) participait la  table organisée mercredi 13 décembre par la CCIP dans le cadre de ces rencontres, sur le thème des les stratégies d'entreprenariat et les profils d'entrepreneurs. Elle a notamment évoqué la nécessité pour un entrepreneur de se « remettre en permanence en question » et de « toujours faire des choses nouvelles ». Ainsi la carte de son restaurant de la rue d'Assas (Paris 6e) change 7 à 8 fois par an.

(* )Sondage réalisé par l'OFEM en octobre 2006 auprès de 1811 étudiants des 12 écoles de la CCIP. Echantillon représentatif constitué d'étudiants de dernière année, du Bac Pro au Master spécialisé (54,6% de garçons - 45,4% de filles). 92,8% ont moins de 26 ans.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

L’agroalimentaire, des métiers et des formations qui donnent goût à ses envies

L’agroalimentaire, des métiers et des formations qui donnent goût à ses envies

L’agroalimentaire, des métiers et des formations qui donnent goût à ses envies, la preuve avec les lycéens, étudiants et apprentis de l’ENILBIO de Poligny. Pour sa deuxième journée[…]

02/03/2021 | RHFormation
Benoit Castel : pâtissier-boulanger-chef d'entreprise engagé

Benoit Castel : pâtissier-boulanger-chef d'entreprise engagé

Laurence Fournier nommée Directrice des relations humaines et de la communication corporate du groupe Cémoi

Laurence Fournier nommée Directrice des relations humaines et de la communication corporate du groupe Cémoi

I-lunch se déploie malgré la crise et continue sur une dynamique de croissance en 2021

I-lunch se déploie malgré la crise et continue sur une dynamique de croissance en 2021

Plus d'articles