abonné

Les ingénieurs de restauration préparent l'avenir

Encarna Bravo
Les ingénieurs de restauration préparent l'avenir

Le marketing hospitalier fait partie des pistes de réflexion.

© PHOTO PASQUINI/EDITING

A Tours, les ingénieurs hospitaliers ont planché sur de nombreux dossiers dans l'optique d'améliorer la qualité des prestations et la gestion des coûts logistiques.

La ville de Tours recevait les Assises de l'Union des ingénieurs hospitaliers en restauration (Udihr). Au programme des journées de travail, plusieurs dossiers, dont la comptabilité analytique des coûts logistiques. Il semble que la base actuelle de données, qui sert de référence, ne puisse s'appliquer à tous les établissements. « En effet, cette base ne nous permet pas de parler le même langage. Nous proposons donc de créer un groupe pilote pour travailler sur ce dossier afin de mettre en place un tronc commun », commente François Dottori, ingénieur de la restauration du centre hospitalier de Colmar.

Création d'un DESS à Paris-VI et Paris-XI

Il a également été question de marketing hospitalier. Pourquoi les établissements de santé en serait-ils dispensés ? « Ce n'est pas parce que le client est captif qu'il faut nier cette démarche qui mise notamment sur l'écoute du client et l'adaptation de la prestation », explique Philippe Le Pape, responsable restauration au centre hospitalier universitaire d'Angers. Parmi les initiatives de l'Union : la création d'un DESS restauration[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02
dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

05
dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD