Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

abonné

Les grands maintiennent le statu quo

Armand Chauvel (à Barcelone)

Sujets relatifs :

Les grands maintiennent le statu quo

Compass poursuit son déploiement sur le marché espagnol de la restauration en entreprises.

© Photo : DR

C'était le gros contrat de l'année 2006, la restauration du siège social de Telefonica à Madrid, 12 000 couverts/jour, un chiffre d'affaires de 160 ME sur 10 ans et, pourtant, ce n'est pas une SRC qui l'a emporté l'été dernier. C'est Autogrill, spécialiste en Espagne de la restauration autoroutière et coactionnaire d'Aldeasa qui a décroché le contrat. La filiale du groupe des frères Benetton a investi 8,9 MEpour aménager cet espace de 14 500 m2 (le plus grand restaurant d'entreprise d'Europe) ouvert au public et incluant sept sites distincts : le restaurant Ciao (7 500 couverts/jour), un glacier, un Sandwichs Club, un restaurant tendance diététique (Blue The Food Spa)... Cette manne, qui se traduira dès cette année par une augmentation de 20 % du chiffre d'affaires d'Autogrill Espagne, a provoqué quelque irritation chez les ténors de la restauration collective concédée. « C'était la première fois en Espagne qu'une multinationale concédait sa restauration en s'attachant davantage à des critères financiers qu'au bien-être de son personnel, comme s'il s'agissait d'un hall d'aéroport. Nous ne sommes donc pas positionnés sur cette offre », confie l'un d'entre eux.

DéPLOIEment des « régionales »

À part ce coup d'éclat, 2006 a été une année plutôt conservatrice, marquée par une bonne croissance, mais sans grosse opération de rachat. Les SRC « régionales » ont poursuivi leur expansion géographique. La basque Gasca s'est étendue en Cantabrie, en Castille et Léon, et le catalan Alessa a complété son dispositif national. « Nous disposons de quatre délégations régionales nous permettant de couvrir presque toutes les Communautés Autonomes, jusqu'en Andalousie où nous avons décroché cinq contrats en 2006 », assure le directeur général adjoint d'Alessa, Josep Maria[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Bonne santé dans un climat difficile

Bonne santé dans un climat difficile

Avec une progression des ventes de 5 à 10 % à surface comparable pour certaines enseignes en 2007, la restauration commerciale paraît insensible aux premiers signes de ralentissement économique outre-Pyrénées. « Nous savons que les perspectives[…]

01/05/2008 |
Nouvelle terre de plaisirs

Nouvelle terre de plaisirs

Face à un ralentissement de la demande

Face à un ralentissement de la demande

Un marché en proie à une crise structurelle

Un marché en proie à une crise structurelle

Plus d'articles