Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Les Français et les restaurants : un retour progressif et sous conditions est à prévoir, selon NielsenIQ

YANNICK NODIN
Les Français et les restaurants : un retour progressif et sous conditions est à prévoir, selon NielsenIQ

Sur quelles attentes vont se fixer les consommateurs lors de la réouverture à venir des restaurants ? Si la situation reste encore à l’état d’hypothèse, Nielsen IQ vient de dévoiler certains des résultats d’une enquête sur le sujet réalisée fin 2020, auprès de 600 clients réguliers de restaurants, en France et au Royaume-Uni. Avec un premier enseignement rassurant : manger au restaurant reste un plaisir et pour 42% des clients, c’est bien la qualité de la nourriture qui prime. Devant la propreté pour 38% d’entre eux, et le choix du menu pour 31%. Mais sans surprise, ces fondamentaux, toujours à l’esprit des consommateurs, sont rejoints par d’autres préoccupations, liées à 12 mois de crise sanitaire.

 

52% des consommateurs français estiment qu’une fois vaccinés, ils seront confiants pour retourner au restaurant quand ceux-ci seront à nouveau ouverts. Pour 38%, la vaccination n’a pas d’impact sur leur fréquentation à venir des restaurants. Et si l’on peut imaginer un rebond dès la réouverture, d’autres facteurs sont susceptibles de freiner ce retour physique au restaurant : 46% des Français sont inquiets de la proximité avec la foule dans un restaurant ; 43% sont préoccupés par la désinfection et les risques de présence du virus ; et 41% préfèreraient éviter les interactions avec le personnel.

 

Autre changement, souligné par NielsenIQ, celui des habitudes de consommation dans le hors-foyer. Avant la crise, Avant les restrictions gouvernementales, 70% des clients avaient l’habitude de manger sur place. Depuis la fermeture des restaurants, les consommateurs ont privilégié la vente à emporter ainsi que la livraison à domicile mais sans compenser les pertes de la restauration sur place. L’utilisation des apps s’est développée notamment pour cette clientèle habituée à manger sur place, les leaders Uber Eats, Deliveroo et Just Eat gardanrt une avance significative sur la concurrence. Et malgré les communications dédiées, l’usage des propres apps des restaurants n’a pas vraiment décollé… Il s’avère que 74% des adeptes de la restauration hors-domicile ont pendant la pandémie d’abord cuisiné chez eux, cette cuisine à domicile s’imposant comme l’alternative privilégiée pour compenser les sorties au restaurant, notamment en France.

 

Le retour à la normale risque donc de prendre du temps, la VAE étant parti pour rester dans les habitudes de consommation hors de chez-soi : 25% des personnes interrogées en France envisagent ainsi la vente à emporter comme alternative à la restauration sur place, même si toutes les restrictions sont levées (contre 13% auparavant).

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Des ateliers pour tout apprendre de la fermentation

Des ateliers pour tout apprendre de la fermentation

Le 9 décembre 2021 de 16 h à 20 heures, à lieu l’inauguration de l’épicerie  fine Misikga, l’occasion de présenter et déguster des produits coréens. Plusieurs ateliers sur[…]

Azura Atlantic, l'écloserie pour des palourdes d’exception destinées aux chefs

Azura Atlantic, l'écloserie pour des palourdes d’exception destinées aux chefs

Etude : L’alimentation végétarienne et végane peine à remplir l’assiette des Français

Etude : L’alimentation végétarienne et végane peine à remplir l’assiette des Français

Les bokés de Djaam : l’alternative africaine aux pokés hawaïens

Les bokés de Djaam : l’alternative africaine aux pokés hawaïens

Plus d'articles