Les essuie-mains en papier, préférence des consommateurs ?

YANNICK NODIN

Sujets relatifs :

Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Les essuie-mains en papier, préférence des consommateurs ?

Haro sur les sèche-mains à air pulsé ? Tork, la marque d’hygiène professionnelle du groupe Essity, vient de publier certains des résultats d’une étude en ligne menée en avril dernier auprès de 4035 consommateurs, en Allemagne, France, Espagne et Suède. Un moment de pic de la crise sanitaire, qui s’est traduit très directement par des attentes nouvelles : parmi les personnes intérrogées, 43 % déclarent ne pas se sentir en sécurité en particulier dans des toilettes équipées de sèche-mains à air pulsé.

Au moment du sondage, 37 % des personnes interrogées ont désormais une plus forte préférence pour les essuie-mains en papier par rapport à la situation précédant la pandémie. Les raisons les plus fréquemment évoquées par ces répondants européens pour expliquer ce changement de préférences sont la perception que les essuie-mains en papier sont plus hygiéniques pour l'utilisateur (80 %), qu'ils permettent de se sécher les mains plus rapidement (42 %) et qu'ils propagent moins de bactéries dans l'air (39 %)… quand bien même ils sont censés sécher des mains lavées.

Tork rappelle que les essuie-mains en papiers, utilisés dans les zones où l’hygiène est normée, comme les usines de transformation des aliments et les hôpitaux, ont cette caractéristique que de contribuer à éliminer plus de bactéries que les autres options de séchage. Et insiste, en plein rebond de l’épidémie, sur les attentes des consommateurs : en avril dernier, 80 % d'entre eux, s'attendaient à ce que les toilettes publiques offrent un environnement hygiénique plus sûr aujourd'hui qu'avant l'apparition du virus.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02
dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

05
dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD

Nous vous recommandons

L'Ania, l'association des industries alimentaires, s'inquiète

L'Ania, l'association des industries alimentaires, s'inquiète

« On pédale beaucoup sans savoir où on va », a résumé Jean-Philippe André, lors de la conférence de presse de rentrée de l’Association nationale des industries alimentaires (Ania) dont il est le président. D'après les données...

29/09/2022 |
L’upcycling des containers est en train de prendre en restauration

L’upcycling des containers est en train de prendre en restauration

Marie-Odile Fondeur, directrice de la Fondation pour la cuisine durable by Olivier Ginon

Interview

Marie-Odile Fondeur, directrice de la Fondation pour la cuisine durable by Olivier Ginon

Bun’s Baker joue la carte de la boulangerie artisanale BtoB

Bun’s Baker joue la carte de la boulangerie artisanale BtoB

Plus d'articles