Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Les enseignes optimisent leur présence

Patricia Cecconello

Sujets relatifs :

, ,
Les enseignes optimisent leur présence

© Fanny Tondre/REA

Se faire connaître et présenter leurs métiers, tels sont les objectifs des enseignes présentes sur les salons dédiés à l'emploi. Car, au-delà de l'opération d'image, elles entendent aussi entrer en contact avec un public varié afin de répondre à leur important besoin de main-d'oeuvre.

Casse-tête récurrent pour les entreprises du secteur des CHR : susciter des candidatures pour pallier le turn-over et pouvoir les postes en création. Si les annonces via Internet, les candidatures spontanées et les annonces par voie de presse demeurent les premiers vecteurs d'embauche, les salons occupent toujours une place stratégique dans la politique de recrutement des enseignes d'hôtellerie et de restauration.

 

 

Des manifestations de plus en plus ciblées

Ces rencontres d'envergure nationale ou locale leur fournissent l'opportunité de mieux se faire connaître auprès d'un public très varié, de présenter leurs différents métiers et d'être en contact direct avec des candidats potentiels. Toutefois, elles se montrent plus sélectives que par le passé dans leur choix et réservent leur participation aux manifestations qui valorisent leur communication et leur apportent, dans le même temps, des contacts utiles et ciblés.

 

« Auparavant, le groupe Flo était présent sur la plupart des forums dédiés à l'emploi avec le souci d'accroître sa visibilité. Nous raisonnions alors en termes de communication institutionnelle, mais cette époque est révolue, indique Richard Muscatel, DRH des brasseries Flo. Depuis deux ans, nous avons revu notre politique en retenant les salons qui offrent une bonne adéquation avec nos besoins. »

 

Le groupe privilégie donc les manifestations dédiées au secteur de l'hôtellerie-restauration telles Prest'ho ou encore les forums régionaux de l'ANPE. Il est, néanmoins, présent sur le forum Paris pour l'Emploi, à vocation généraliste, en raison de la notoriété de ce rendez-vous et du nombre de contacts qui en découle. Lors de la dernière édition, en octobre 2004, la société a collecté, en l'espace de deux jours, 510 curriculum vitae dont 137 ont été retenus.

 

 

Pallier la pénurie sur les postes intermédiaires

 

Ce souci d'efficacité se retrouve aussi au Méridien étoile et au Méridien Montparnasse qui font stand commun, sous l'intitulé Méridien Hôtel de Paris, sur plusieurs salons franciliens : Prest'ho, Horest, le forum emploi de l'hôtellerie-restauration et des métiers de bouche, les forums de l'Alternance et du Premier emploi.

 

« Ces journées nous donnent la possibilité de présenter notre chaîne et ses opportunités de carrière et de renouveler notre "cévéthèque". Nous sommes intéressés par les diplômés, bien sûr, mais aussi, compte tenu de la pénurie de personnel, par des candidats peu diplômés possédant un bon potentiel ou encore issus d'un autre secteur d'activité, souligne Pascale Connan, responsable du recrutement au Méridien étoile. Les postes de commis de cuisine ou de chef de partie, en particulier, souffrent d'un déficit de candidatures. Nous cherchons donc à entrer en contact avec ces postes intermédiaires, qui se manifestent moins que ceux des diplômés sur Internet ou par courrier. »

 

Toucher un public varié, jeune et étudiant, c'est la priorité de Disneyland, qui recrute, en moyenne, 4 500 salariés par an (CDI, CDD, temps partiels et saisonniers). « Les salons jouent un rôle important pour véhiculer l'image du groupe et présenter la diversité des métiers au sein du resort, commente Liesbeth Schouten, responsable recrutement des métiers opérationnels. Nous avons une équipe spécialisée qui se déplace sur les salons.

 

Le parc d'attraction joue la carte de la proximité géographique et privilégie, au niveau national, les manifestations situées en Île-de-France et dont l'efficacité est avérée au regard de la qualité et de la quantité des contacts. » Parmi celles-ci figurent Prest'ho, le forum Paris pour l'Emploi, le Salon du recrutement international de Paris, les Rencontres pour l'emploi de Lognes (77), Les mercredis du BTP (Espace Champerret), la Bourse de l'emploi du Medef ainsi que les Jobs d'été ANPE/CIDJ. Ces deux journées, organisées à la Cité des Sciences, constituent un vivier pour satisfaire les besoins de main-d'oeuvre du parc lors de la saison estivale. L'an dernier, Disneyland Paris y a recueilli 800 curriculum vitae, dont 387 ont débouché sur un entretien en vue d'un CDD ou d'un CDI.

 

 

Des retombées sur le recrutement via internet

 

Autre habitué de ce forum, le groupe Elior, gros pourvoyeur de contrats saisonniers (2 000 chaque été en moyenne) y a engrangé 1 500 cv avec, à la clé, 200 recrutements sur des postes de cadres. Outre Prest'ho et le forum Paris pour l'Emploi, le leader de la restauration concédée en France se déploie aussi en région via les forums de l'ANPE.

 

« Même sur les manifestations bien identifiées, les retombées directes recèlent une part d'aléas d'une édition à l'autre, reconnaît Marie-Christine Cosson, responsable du recrutement chez Elior. Toutefois, les retombées indirectes s'analysent aussi à travers une hausse significative des recrutements opérés via le site Internet du groupe, qui gagne en notoriété. » En 2003/2004, plus de 15 % des postes d'encadrement ont été pourvus grâce au site web d'Elior, contre 4 % en 2002/2003.

 

Api Restauration, qui se place au cinquième rang des SRC françaises, s'efforce, de son côté, de dynamiser ses méthodes de recrutement en renforçant sa participation à des salons nationaux et locaux.

 

En forte croissance, la société procède à 150 créations de postes par an en moyenne, couvrant un large spectre de compétences : de l'employé de restauration polyvalent au chef de cuisine, en passant par le chef de partie, le directeur de région ou le responsable commercial.

 

Pour accompagner son développement, Api Restauration a inauguré, en 2002, un département recrutement, piloté par Carine Bayart. « Je me rends sur toutes les manifestations, à Paris et en régions, en compagnie d'un responsable de région et d'un chef de secteur afin d'entrer en contact avec des candidats correspondant à notre coeur de métier. Ces derniers sont invités à remplir des fiches complémentaires afin que nous puissions mieux cerner leur parcours et leurs attentes en matière de salaire et de mobilité. Je transmets aussitôt les candidatures intéressantes aux directions régionales, accompagnées de mes appréciations. »

 

 

Être réactif en exploitant les contacts en direct

 

L'un des facteurs de réussite réside dans la réactivité des enseignes à exploiter les curriculum vitae transmis. En effet, les profils de valeur sont sollicités par plus d'un employeur. La logistique et l'organisation tiennent donc un rôle clé dans l'exploitation des contacts. Ainsi, Disneyland Paris fixe des rendez-vous directement sur son stand pour recevoir les postulants au plus tard dans les dix jours qui suivent. Certains visiteurs sont, d'ailleurs, reçus à Marne-la-Vallée dans la journée.

 

Les hôtels Méridien Paris affichent sur leur stand une liste des postes à pourvoir couvrant 7 à 8 fonctions différentes. Les candidats se voient proposer un pré-entretien de 10 à 15 minutes en vue d'un rendez-vous avec le chef de service concerné. Là encore, celui-ci est fixé sous les meilleurs délais, voire parfois le jour même.

 

Le groupe Flo, pour sa part, s'attache aussi à traiter, au plus tard dans les 48 heures, l'intégralité des curriculum vitae qui lui sont remis et dispatche les plus pertinents vers les enseignes Hippopotamus, Bistro Romain ou les brasseries.

 

Chez Elior, un débriefing détaillé porte sur les profils des cadres et des agents de maîtrise, très recherchés, avec 100 créations de postes par an pour chacune de ses fonctions, dont 50 % à Paris et 50 % en province.

 

Les salons spécialisés et les forums ANPE jouent un rôle d'appoint, mais toujours essentiel, pour alimenter la dynamique de recrutement et créer des synergies sur le marché de l'emploi. Néanmoins, ils se voient aujourd'hui concurrencés par les forums emploi et les journées portes ouvertes organisées par les écoles hôtelières qui rencontrent un succès croissant auprès des entreprises du secteur.

 

Des métiers à découvrir dès le collège 

 

Recruter les salariés de demain passe aussi par une information relayée en amont auprès des élèves qui auront à déterminer leur future orientation professionnelle. C'est pourquoi, depuis 2002, le SNRC (Syndicat national de la restauration collective) participe à L'Aventure des Métiers, une manifestation organisée dans le cadre du salon de l'éducation, au Parc des Expositions de la Porte de Versailles à Paris. Professionnels, enseignants et élèves de huit lycées hôteliers partenaires présentent les métiers de ce secteur et proposent des entretiens individualisés aux collégiens de 4e et de 3e. Le SNRC offre également aux jeunes 1 000 places de « stages découvertes » d'une semaine dans les restaurants des SRC, afin d'acquérir une première expérience. Par ailleurs, 1 600 CD-Rom, consultables sur bornes interactives, sont disponibles sur le salon, de même que des livrets expliquant les filières et les compétences mises en oeuvre. Ces outils d'information sont aussi diffusés auprès des centres de documentation des collèges et des lycées.

Les chiffres

 

  • 168 CV exploitables sur les 400 recueillis par le groupe Flo sur la journée Prest'ho de septembre 2004
  • 50 % ont été dirigés sur Hippopotamus
  • 25 % l'ont été sur Bistro Romain et 15 % sur les brasseries
  • 154 CV ont été traités, dont 102 en salle

 

Source : groupe Flo

Parcours Estelle Pade : "J'ai été recrutée grâce au forum de l'alternance"

 

Je n'ai pas suivi un cursus classique. Je suis en effet, à l'origine, titulaire d'un CAP esthétique. Ce qui a peu de rapport avec l'hôtellerie-restauration. J'ai ensuite passé un bac professionnel commercial en esthétique, avant de préparer un BTH action commerciale, en alternance, au Centre Négocia, créé par la CCI de Paris. Au cours de ma seconde année, j'ai été amenée à participer à la commercialisation et à l'animation du forum de l'Alternance en mai 2004. C'est là que j'ai été recrutée. Sur ce salon, j'ai fait la connaissance d'Azedeh Rezaie, responsable du service apprenti du Méridien étoile. Mon profil et mes compétences ont dû la séduire puisqu'elle m'a proposé d'intégrer le département événementiel de l'hôtel. à l'issue d'un rendez-vous avec le responsable des ressources humaines et du chef de service, j'ai signé un contrat le 30 août dernier. Le contenu du poste m'a plu. Gérer les relations avec les entreprises, organiser des cocktails, des conférences et des dîners, tout cela m'intéresse et correspond aux connaissances acquises en préparant le BTH action commerciale. En ce moment, je prépare une licence de management des organisations grâce à mon contrat en alternance avec le Méridien étoile. J'espère, ensuite, avoir la possibilité d'y être engagée en CDI. »

Le recrutement par simulation, une piste d'avenir ?

 

Imaginée par Georges Lemoine, directeur de l'ANPE dans les Deux-Sèvres et maître de conférences de sociologie à l'Université de Poitiers, la méthode du recrutement par simulation consiste à repérer chez des candidats des aptitudes, des habiletés et des connaissances techniques qui leur permettent de transposer leurs acquis dans un autre secteur d'activité professionnelle. Cette technique est expérimentée depuis un peu plus d'un an dans le secteur de l'hôtellerie-restauration. Elle suppose une collaboration étroite entre l'ANPE et une entreprise du secteur des CHR afin de bâtir un outil d'évaluation correspondant à un poste bien identifié. Un référentiel de tests est élaboré, sur plusieurs mois, afin de repérer les profils susceptibles de s'adapter à une fonction donnée : réceptionniste, serveur, commis de cuisine... Le groupe Agapes a ainsi initié un processus de recrutement par simulation pour les cafétérias Flunch, destiné aux employés polyvalents de restauration ; de même que le groupe Elior, afin de pourvoir des postes dans les enseignes de restauration rapide du Terminal 2 € de l'aéroport Charles-de-Gaulle de Roissy. Accor a, de son côté, adopté cette démarche pour trois de ses marques (Novotel, Mercure et Ibis) afin d'élargir son vivier de candidatures sur les postes de réceptionniste et de serveur en salle. Les premières sessions de recrutement par analogie se sont tenues dans la région Paca en mars 2004 et ont débouché sur 20 embauches. Disneyland Paris, par ailleurs, a fait appel à cet outil sur des postes d'employé polyvalent en restauration rapide avec un objectif de 80 embauches en 2005. Cinq employés ont été engagés par ce biais en début d'année. Dernièrement, le groupe Flo a bâti un référentiel d'aptitudes destiné aux commis de cuisine. Sur les 80 candidats assistant à la réunion d'information, 12 ont souhaité passer les tests. D'autres groupes, tels Quick, Sodexho et Eurest, ont manifesté leur désir de travailler sur ce thème avec l'ANPE en 2005.

Un vivier de candidats aux postes de salle et de cuisine

 

Les salons spécialisés comme Prest'ho ou le Forum de l'emploi de l'hôtellerie-restauration répondent aux besoins de recrutement des entreprises. Elles y trouvent des candidats jeunes ou expérimentés et un large éventail de profils de postes qu'elles pourront commencer à exploiter directement sur place.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

Le renouveau de Léon de Bruxelles

Le renouveau de Léon de Bruxelles

Léon de Bruxelles annonce son renouveau avec une première ouverture en nouveau concept à Aéroville Léon de Bruxelles opère une refonte totale de son concept et de son image, depuis son rachat par[…]

 Angelina remporte le Musée du Luxembourg avec son nouveau concept: Mademoiselle Angelina

Angelina remporte le Musée du Luxembourg avec son nouveau concept: Mademoiselle Angelina

Quels concepts pour le nouveau food market Iconik ?

Quels concepts pour le nouveau food market Iconik ?

Jusqu’où iront les robots dans les CHR ?

Jusqu’où iront les robots dans les CHR ?

Plus d'articles