Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Les enjeux de la maladie d'Alzheimer

Par le professeur Bernard Roques - Membre de la commission Alzheimer, professeur à l'université Paris-Descartes.

"860 000 patients sont atteints de la maladie d'Alzheimer, dont une minorité avant l'âge de 60 ans. Les femmes sont davantage affectées que les hommes par cette maladie. Plus l'âge augmente, plus la proportion de la population touchée par Alzheimer progresse.

La maladie d'Alzheimer provoque une atrophie considérable du cerveau. Elle est associée à deux types de lésions :
- les dégénérescences neurofibrillaires (accumulation de protéines Tau hyperphosphorylées à l'intérieur même des neurones)
- les plaques amyloïdes (accumulation de peptides β-amyloïdes à l'extérieur des cellules et formant des plaques inflammatoires)

La protéine APP soluble, précurseur du peptide β-amyloïde et formée sous l'action de l'enzyme -secrétase, a un rôle neuro-protecteur. Dans la maladie d'Alzheimer, l'activité de certaines protéases diminue alors que celle d'autres protéases progresse. Ces modifications d'activités enzymatiques favorisent l'augmentation de la concentration du peptide β-amyloïde neurotoxique, et donc de la formation des plaques amyloïdes.
Les inhibiteurs de l'acétylcholinestérase font partie des molécules utilisées pour lutter contre la maladie d'Alzheimer, avec les anti-glutamates. Pour autant, aucun traitement n'est réellement efficace à ce jour de manière satisfaisante contre ce fléau.

Le diagnostic précoce est un enjeu particulièrement important, car il permet de préparer assez tôt la famille aux mesures à prendre. En général, la détection de cette pathologie commence par une consultation du médecin généraliste, qui oriente ensuite le patient vers des consultations mémoire. A ce titre, le premier plan Alzheimer devrait permettre de réaliser de grands progrès.
Le diagnostic est également objectivé par dosage des désordres biologiques de la maladie d'Alzheimer. La neuroimagerie, et en particulier la technologie PETscan, est efficace, mais présente des coûts trop importants pour être généralisée. Le nouveau plan Alzheimer compte sur la mise au point de dosages fiables de marqueurs biologiques dans le sang pour détecter plus simplement la maladie.
2% des maladies d'Alzheimer sont d'origine génétique et peuvent donc donner lieu à des cas familiaux.

Un certain nombre de facteurs de risques ont été objectivés, parmi lesquels le stress, l'augmentation de la tension artérielle, le diabète, le sport à très haute intensité, le vin pris en quantité importante. A l'inverse, la consommation de poissons gras (contenant des omégas 3) et les fruits riches en antioxydants sont des facteurs de prévention de cette maladie.

Les études menées récemment montrent qu'une perte de poids est très souvent observée chez les patients en début de maladie. Des études ont montré que l'utilisation des compléments nutritionnels permet d'augmenter le poids des patients étudiés.
Les recherches actuelles sur les traitements de la maladie d'Alzheimer sont basées sur la cascade amyloïde (immunologie active et passive, recherche d'anti-aggrégants d'Aβ) et sur la symptomatologie (amplificateurs de la machinerie de production d'acétylcholine plutôt que d'inhibiteurs d'acétylcholinestérase, molécules augmentant les fonctions mnésiques et la vigilance).
Le nouveau plan Alzheimer a pour ambition en 10 ans : de mettre au point un diagnostic précoce fiable et de développer au moins un traitement efficace.

La recherche sur la maladie d'Alzheimer en France doit être encouragée : en mettant les moyens humains et financiers nécessaires, en associant recherche clinique et fondamentale, en médiatisant le plan au niveau scientifique. Les start-up peuvent également apporter beaucoup en termes de recherche."

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Pertes d'exploitation: le Tribunal de Commerce de Paris penche de nouveau côté restaurateurs

Pertes d'exploitation: le Tribunal de Commerce de Paris penche de nouveau côté restaurateurs

Les décisions de justice se suivent, et commencent à se ressembler. Le 21 janvier 2021, le Tribunal de Commerce de Paris a une nouvelle fois contraint Axa à prendre en charge les pertes d’exploitation liées[…]

Alexandre Mazzia, au sommet

Alexandre Mazzia, au sommet

Rappel de 5 produits à marque Ducros contenant des graines de sésame en raison de niveau d’oxyde d’éthylène non conforme

Rappel de 5 produits à marque Ducros contenant des graines de sésame en raison de niveau d’oxyde d’éthylène non conforme

Du côté des organisations professionnelles, un certain soulagement

Du côté des organisations professionnelles, un certain soulagement

Plus d'articles