Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

abonné

LES COMMUNES SE FIXENT UNE NORME

Isabel Soubelet et Jean-François Vuillerme

Sujets relatifs :

LES COMMUNES SE FIXENT UNE NORME

©

En se dotant d'une norme Afnor, la restauration scolaire municipale formalise ses ambitions de qualité de service, fédère et valorise ses professionnels et fait reconnaître toutes les dimensions de sa mission de service public.

Coup de chapeau à la restauration scolaire municipale et aux responsables locaux qui se sont investis dans le projet. Ils ont apporté toute leur expertise et échangé leurs meilleures pratiques professionnelles pour définir des critères de qualité ambitieux mais réalistes et consensuels.

Car cette norme de service fera date. C'est en effet la première à être créée en restauration. C'est aussi, et surtout, un formidable outil pour les développements à venir d'une restauration scolaire de plus en plus axée sur les quatre grandes fonctions de son service : accueillir, socialiser, nourrir et éduquer. Un outil qui « valorise également la restauration scolaire et ses personnels, se réjouit Jacques Pélissard, président de l'AMF, et favorise son rapprochement avec le personnel éducatif des écoles ».

« Fédérer les professionnels autour du même objectif de progrès », c'est un autre grand défi de cette norme issue du terrain et qui y revient. Avec déjà, un certain succès. En chef de file, Christophe Hébert, directeur de la restauration d'Harfleur et président de l'ANDRM. Fortement concerné par la construction de la norme Afnor de service, il exprime son adhésion avec enthousiasme. « Cette norme, qui est une première dans le domaine, va permettre de fixer le point zéro de la restauration scolaire. Elle va poser les bases et les fondations minimales en terme de service. Ensuite, comme toute norme, elle sera amenée à vivre ». Sur les 20 communes*, de tailles assez différentes, présentes dans le groupe de pilotage, les réactions sont également très positives. L'implication de départ leur a permis de réaliser un état des lieux de l'existant afin de comparer leur situation en la matière et de se situer. « La norme est pour nous un outil de référence, un document de communication auprès des décisionnaires. C'est un gage de qualité. Elle permet de réaliser un audit de notre propre service restauration afin d'orienter les élus dans leurs choix et de les aider dans leur prise de décision. Et pour les gestionnaires en restauration, c'est un véritable outil de travail », précise Franck Henry, directeur de la restauration et de l'hygiène des locaux de Gonfreville-l'Orcher (900 repas/j). Priorité à ce jour : développer l'autonomie des enfants et l'éveil au goût sans se substituer, bien sûr, aux parents.

À Juvisy-sur-Orge (800 repas/j), la stimulation des équipes est un point important. « La norme est pour nous une base de travail intéressante qui va nous permettre d'améliorer la liaison entre l'élaboration du repas et la prise du repas. À partir du document, nous allons pouvoir donner des axes de progrès à nos équipes et réaliser en amont un travail de motivation des personnels », explique Marie-Dominique Villemeur, directrice générale adjointe des services de la Ville.

Pour la Communauté de communes des Pieux (850 repas/j), qui construit actuellement une cuisine centrale, la norme est reconnue comme un outil d'appui pour améliorer la qualité de service actuelle. « Nous avons de gros manques au niveau de l'encadrement, de la formation et de la communication envers les parents. Nous allons ainsi avoir la possibilité d'établir notre plan de formation et je vais utiliser ce texte de référence pour réhabiliter les restaurants scolaires », argumente Anne-Guylaine Périllon, responsable de la restauration scolaire.

Créer un environnement positif

À Allonnes (700 repas/j), la commune a déjà enregistré des améliorations. « Nous avons essayé d'élargir au mieux l'accueil de l'enfant dans son ensemble. Nous avons notamment réajusté notre mise[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

05 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Exigences du mieux-manger : comment innover et développer vos offres

Nous vous recommandons

UN OBJECTIF, PLUSIEURS MÉTHODES

UN OBJECTIF, PLUSIEURS MÉTHODES

Les réponses des candidats à l'élection présidentielle concernant la TVA ont plutôt satisfait les responsables syndicaux. Mais quelle que soit l'option retenue, le chemin à parcourir reste ardu.Trois réponses officielles seulement ! Fin janvier,[…]

01/05/2007 |
LA RESTAURATION D'ENTREPRISE TIENT SON FORUM

LA RESTAURATION D'ENTREPRISE TIENT SON FORUM

CLASS'CROÛTE FINALISE UN DEUXIÈME LBO

CLASS'CROÛTE FINALISE UN DEUXIÈME LBO

CONCEPTS ET INNOVATIONS AU MENU

CONCEPTS ET INNOVATIONS AU MENU

Plus d'articles