Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Les cafés, de plus en plus désertés par les Français

Paul Fedele
Une étude de France Boissons dans les circuits CHD, publiée vendredi 19 mai, démontre que les Français boudent de plus en plus les cafés. Une chute de 40 points en moins de dix ans.
Avec 41 % des Français qui affirment aujourd'hui fréquenter les cafés en semaine ou le week-end, selon l'étude exclusive de France Boissons : « Usages et attitudes sur les circuits de consommation de boissons hors domicile 2006»,  le secteur des cafés traverse de vraies difficultés. D'autant plus graves que le même sondage réalisé en 1997 affichait un chiffre de 81 % de Français qui fréquentent les cafés de type cafés de quartier, cafés PMU ou petite brasserie. Soit un trou d'air de 40 points.
Selon les résultats du sondage effectué sur 723 personnes par TNS Sofres, il ressort que 80 % les consommateurs assurent sortir moins ou avoir modifié leur mode de consommation, en consommant davantage à domicile en réponse à la hausse des prix. C'est d'ailleurs l'un des principaux facteurs de la baisse de fréquentation des CHR. Phénomène aggravant pour les cafés pourtant perçus par les sondés comme faisant partie intégrante du patrimoine culturel français, les clients s'y déplacent moins également à cause de la fumée (troisième cause citée) et le manque de véritables espaces non-fumeurs. C'est même la deuxième cause pour les 27 % qui ne vont jamais au café « parce que c'est trop enfumé ». Les cafés, considérés comme un secteur à part entière, conservent pourtant un bon capital de sympathie, notamment auprès des jeunes (40 %) pour qui ils sont un point de rendez-vous. Depuis l'enquête de 2002, ce sont bien les cafés qui affichent la plus grande baisse avec - 23 points, devant les bars de nuit (- 5 points). Les espaces de loisirs, les restaurants ou les grandes brasseries mais surtout les lieux de restauration rapide tirent davantage leur épingle du jeu en gagnant 10 points.
L'étude met donc en exergue les différents défis posés au secteur face aux attentes des consommateurs en termes de services offerts, notamment en matière de prix, de renouvellement de l'offre, d'espaces non-fumeur et d'animation ou d'ambiance musicale. José Pires Gomes, président de France Boissons a souligné l'ambition de son groupe de valoriser, aux yeux des consommateurs, les professionnels investis dans une véritable démarche de qualité et de service. L'entreprise devrait d'ailleurs prochainement prendre des initiatives dans ce sens.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

1 000 mots pour rester connecté

1 000 mots pour rester connecté

Comment décoder le vocabulaire du digital et de l'entreprise moderne. Dans un monde qui va vite, de plus en plus vite, l'évolution du langage n'est plus le privilège des nouvelles générations mais[…]

"Entreprises Performantes et responsables. C’est possible !"

"Entreprises Performantes et responsables. C’est possible !"

Le Must de la bonne cuisine, par Éric Frechon

Le Must de la bonne cuisine, par Éric Frechon

Aujourd'hui, je cuisine végétarien !

Aujourd'hui, je cuisine végétarien !

Plus d'articles