Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

abonné

LES BONNES PRATIQUES FONT LES BONS RECRUTEURS

Encarna Bravo

Sujets relatifs :

LES BONNES PRATIQUES FONT LES BONS RECRUTEURS

Valoriser les métiers, développer les talents en interne : deux objectifs prioritaires pour le leader de la restauration rapide.

© Fanny Tondre/REA

Les professionnels commencent à s'interroger sur le bien-fondé de s'adjoindre les services d'une direction des ressources humaines. Aujourd'hui, des exemples prouvent qu'une vraie politique en la matière contribue non seulement à bien recruter, mais aussi à fidéliser.

Disposer d'une direction des ressources humaines (RH) n'a pas toujours été une priorité en restauration. En règle générale, les professionnels confiaient cette fonction à un responsable du personnel ou du recrutement, d'autres se contentaient d'un chargé des payes ou encore préféraient ne pas déléguer pour rester les seuls décisionnaires. Contrairement à ce que l'on peut croire, il n'existe pas de taille minimale pour mettre en place une politique de RH. à l'instar de grands groupes, des restaurants indépendants ou des chaînes de taille modeste prouvent que cela est réalisable. C'est le cas du Pressoir, à Caen (lire page 56) ou encore de L'Ambassade d'Auvergne à Paris, qui pratiquent avec succès une politique très personnelle et concluante, si l'on en juge par l'absence de difficultés en matière de recrutement et par le faible turn-over.

l'idée d'une politique globale à l'échelle des réseaux s'impose

Si les groupes internationaux fonctionnent depuis toujours avec une direction des ressources humaines, tous les professionnels de la restauration ne sont encore convaincus de sa nécessité. Cependant, les choses évoluent. Les restaurateurs réalisent peu à peu qu'il ne suffit pas d'avoir réglé le problème de recrutement pour être certain que la nouvelle recrue ne partira pas avant même la fin de sa période d'essai.

Les entreprises, quel que soit leur chiffre d'affaires, qui mènent une politique axée sur l'humain et ses richesses, commencent à récolter les fruits de cet investissement. Après avoir fonctionné sans DRH, Pizza Pino a choisi de compter dans son équipe une directrice. Sa mission : harmoniser les pratiques menées auparavant dans les sept établissements qui composent le groupe.

Chez Elior, depuis 2001, Catherine Chouard occupe le poste de DRH groupe. Si des pratiques locales existaient auparavant, les acquisitions successives et la variation du périmètre ont conduit le groupe à revoir son organisation. La priorité a été de créer des traits d'union entre les régions, divisions et pays pour renforcer le sentiment d'appartenance au groupe. Pour mener à bien ce projet, les équipes RH des divisions et des pays ont travaillé ensemble pour construire une politique commune. « L'objectif est de conserver, malgré notre taille qui grandit, une relation de proximité avec nos équipes », commente la DRH Groupe.

La devise de Jean-Claude Vignaud, directeur de la restauration Horeto à la Cité des Sciences et de l'Industrie : l'anticipation. Pour lui, le recrutement ne se limite pas à un entretien : « C'est un travail de tous les jours et de toute l'année, j'ai toujours un CV d'avance, ce qui m'évite d'avoir à embaucher dans l'urgence. » Pour lui, c'est détecter la motivation, l'amour du métier, mais aussi le moindre indice de lassitude parmi les membres de l'équipe.

Et pour réduire ce déficit d'image du secteur et au contraire valoriser ses métiers, de nombreux professionnels et consultants conseillent de cesser de les évoquer uniquement en termes de pénibilité et de contraintes. Et Jean-Claude Vignaud de conseiller sa méthode : « Et si on faisait savoir qu'on applique les 35 heures, qu'on peut réussir, que les conditions de travail se sont améliorées, que dans certains établissements on ne travaille pas le soir ? Et parlons de l'accès à la formation, de la sixième semaine de congés, des heures supplémentaires payées et des quelques autres avantages comme la mutuelle santé ! »

Le groupe Horeto a toujours fonctionné avec une direction des ressources[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Face à un ralentissement de la demande

Face à un ralentissement de la demande

Alors que les petites chaînes de restaurants échappent, pour le moment, à la crise, les pubs subissent de plein fouet les conséquences de l'interdiction de fumer dans les lieux publics. Les Anglais divorceraient-ils de leurs pubs ? Aussi[…]

01/05/2008 |
Un marché en proie à une crise structurelle

Un marché en proie à une crise structurelle

Une dynamique précaire

Une dynamique précaire

Une croissance frag ile

Une croissance frag ile

Plus d'articles