Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Les boîtes de maïs OGM Bt11 autorisées dans l'Union européenne

Jean-Charles Schamberger
La Commission autorise l'importation de maïs doux transgénique en boîte sous de nouvelles conditions strictes d'étiquetage.
La Commission européenne a autorisé, mercredi 19 mai, la mise sur le marché de maïs doux issu de la lignée de maïs génétiquement modifiée Bt11. Cette décision, valable 10 ans, a pour destinataire la société Syngenta. Toutes les boîtes de ce maïs importées devront désormais porter un étiquetage indiquant clairement que ce légume provient d'une plante génétiquement modifiée.
"Les importations en Europe de grains de maïs génétiquement modifié Bt11 sont autorisées depuis 1998. Ces grains de maïs sont largement utilisés dans l'Union dans l'alimentation des animaux et dans les produits alimentaires dérivés, tels que l'huile de maïs, la farine de maïs, les sucres et les sirops, les en-cas, les produits cuits, les produits frits, les confiseries et les boissons non alcoolisées", rappelle la Commission européenne.
L'autorisation accordée le 19 mai couvre spécifiquement les importations de maïs doux en boîte ou frais. L'étiquetage devra indiquer clairement que ce maïs est un OGM conforme à la nouvelle législation communautaire, précise par ailleurs la Commission. Une autorisation de cultiver le maïs Bt11 est en suspens et n'a pas encore été accordée.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

Flunch sollicite l’ouverture d’une procédure de sauvegarde

Flunch sollicite l’ouverture d’une procédure de sauvegarde

Flunch, 227 restaurants dont 66 en franchise, annonce s’être placé sous la protection du Tribunal de Commerce de Lille, en demandant l’ouverture d’une procédure de sauvegarde. « La crise sanitaire[…]

Même -et surtout- pendant la Covid, une Saint-Valentin bonne à croquer

Même -et surtout- pendant la Covid, une Saint-Valentin bonne à croquer

Pertes d'exploitation: le Tribunal de Commerce de Paris penche de nouveau côté restaurateurs

Pertes d'exploitation: le Tribunal de Commerce de Paris penche de nouveau côté restaurateurs

Alexandre Mazzia, au sommet

Alexandre Mazzia, au sommet

Plus d'articles