Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Les attentes des Français au sortir des restrictions : zoom sur 5 régions

ENCARNA BRAVO

Sujets relatifs :

, ,
 Les attentes des Français au sortir des restrictions : zoom sur 5 régions

Dans sa dernière étude, Lightspeed, fournisseur de plateformes de commerce omnicanal basées sur le cloud, révèle des disparités dans les comportements et attentes des Français propres à 5 régions à l’approche de la tant attendue réouverture totale des restaurants le 9 juin : l’Occitanie, la Bretagne, l’Ile-de-France, le Sud ou encore la Nouvelle Aquitaine.

L’impatience des Français de regagner les restaurants se fait sentir, en témoigne le boom des réservations depuis l’annonce de la réouverture des terrasses le 19 mai. Les consommateurs sont prêts à se réunir à tout prix, même si pour cela il faut composer avec des créneaux inhabituels de services. 

Dans le Sud, les bars se tiennent prêts pour faire face à l’affluence des clients 

20 % des habitants de la deuxième région la plus touristique du monde ont particulièrement hâte de retourner dans leurs bars favoris dès la fin des mesures sanitaires, contrairement à l’ensemble de leurs compatriotes qui privilégient les restaurants et les départs en vacances à hauteur de 25 %.  Les propriétaires de bars devront donc davantage se préparer à un afflux de clientèle dans la région Sud que dans le reste du territoire. D’autre part, si 55 % de la population française a fait des économies quant à sa fréquentation des restaurants pendant la fermeture, 30,95 % des pacaïens ont opté pour une alternative aux restaurants, à savoir la vente à emporter et la livraison.

En Ile-de-France, des outils numériques nécessaires pour gérer une fréquentation record

L’Ile-de-France se démarque du reste des territoires métropolitains à travers différents aspects. On remarque tout d’abord que les répondants sont, pour la majorité, habitués aux usages numériques : 54% des habitants de la région ont dépensé l'équivalent des économies faites sur leur fréquentation des restaurants dans les achats en ligne ou les services de livraison. D’ailleurs, 34 % des franciliens comptent continuer d’utiliser ces outils de commande en ligne ; un comportement encouragé par la diversité gastronomique qu’offre la région. D’autre part, 27,69 % de la population répondante privilégie aussi le paiement sans contact lors de ses sorties. Ce sondage permet de mettre en lumière les aspects à privilégier par les restaurateurs pour accueillir et rassurer leur clientèle. Ils pourront ainsi diversifier les canaux de distribution, mais également favoriser le paiement sans contact : la prise de commande, la gestion des tables et la présentation du menu à travers des outils numériques.

En Occitanie, une réouverture des restaurants très attendue par les célibataires 

Alors que la totalité des Français déclare être prête à dépenser davantage dans le secteur de la restauration afin de soutenir les restaurateurs, les habitants d’Occitanie sont pour la moitié d’entre eux réticents à l’idée de devoir payer plus cher pour un plat. Néanmoins, 29,82 % déclarent vouloir soutenir le secteur en se rendant davantage dans ces établissements. On constate également, que comme dans les régions susmentionnées, les habitants d’Occitanie se différencient puisqu’ils n’ont pas profité de la fermeture pour économiser mais ont transféré leurs dépenses dans d’autres secteurs comme la vente en ligne. Si, à l’unanimité, les Français désirent plus que tout regagner les restaurants pour partager des moments avec leurs proches, l’Occitanie se démarque encore sur ce point, puisque 11,11 % des répondants déclarent attendre la réouverture des restaurants afin de rencontrer de nouvelles relations amoureuses. On explique cette disparité par le fait que Toulouse, chef-lieu de la région, est la 4ème ville la plus célibataire de France, avec seulement 44 % de personnes en couple.

Des Bretons réticents à l’idée de cuisiner, favorables à la réouverture des restaurants

Pour les Bretons, la réouverture des restaurants nourrit le besoin de ne plus cuisiner pour soi-même, une tâche que 26,53% estiment fastidieuse. La mise à disposition d’un service de livraison sur le territoire breton semble avoir contenté les habitants puisque beaucoup d’entre eux souhaitent continuer de consommer de cette manière.  Tandis que la majorité des Bretons est prête à soutenir le secteur de la restauration en se rendant plus régulièrement dans les établissements, 22,45% restent néanmoins réticents à l’idée de devoir payer plus cher un plat ou de fréquenter ces lieux plus souvent. Côté technologique et sanitaire, les Bretons déclarent que le paiement sans contact est primordial pour un retour au restaurant sécurisé.

En Nouvelle-Aquitaine, une reprise à tout prix 

37,93% des habitants de Nouvelle-Aquitaine estiment être prêts à voir les prix de leurs établissements favoris augmenter de 5 % et à dépenser en connaissance de cause, tandis que la majorité des Français expriment quant à eux leur besoin de retourner plus régulièrement au restaurant. 

Les Français, favorables à l’unanimité à un retour à la normale pour début juin 

Cette étude révèle avant tout un sentiment commun à l’ensemble des régions : l’impatience de retourner aux restaurants dès leur réouverture. 60% des Français déclarent vouloir plus que jamais retrouver le chemin des restaurants au sortir des mesures sanitaires. C’est le chiffre le plus élevé des 6 pays européens sondés. 

En effet, près de 46% des Français souhaitent retourner dans leurs restaurants préférés dès la fin du confinement. Près de la moitié des habitants du territoire désire partager un repas avec leurs proches plus régulièrement, ce qui laisse présager une forte reprise de l’activité lors de la réouverture des établissements. D’autant plus que 55 % de la population française a réalisé des économies dues à l’absence de fréquentation de ces lieux. Si les Français sont bien au rendez-vous le 9 juin comme en témoigne l’explosion du nombre de réservations depuis l’annonce gouvernementale, 40 % d’entre eux pensent que de nombreux établissements indépendants auront définitivement clos leurs portes.

Cette date annonce néanmoins un début de retour à la normale pour la saison estivale, l’accueil de touristes et un levier supplémentaire de la relance économique pour la 1ère destination touristique au monde. Selon Pierre & Vacances, on observe déjà une recrudescence des réservations de locations saisonnières, qui atteignent pour le mois de mai 200 % de croissance par rapport à 2019. L’envie d’ailleurs, de découverte et de moments conviviaux semble regagner petit à petit du terrain en France…

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
01 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

02 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Édition 2021

Nous vous recommandons

Etude: 44% des employés du secteur HR ressentent un manque de reconnaissance au travail

Etude: 44% des employés du secteur HR ressentent un manque de reconnaissance au travail

Le secteur de la restauration doit se montrer plus attentif à ses équipes terrain en investissant sur la motivation et la formation. 44% des employés du secteur de l'hôtellerie et de la restauration ressentent un[…]

15/06/2021 | RHétude
Bar en journée et livraison le soir, la compo gagnante de l’Euro 2020 ?

Bar en journée et livraison le soir, la compo gagnante de l’Euro 2020 ?

La digitalisation au centre des attentes des dirigeants de l’hébergement-restauration

La digitalisation au centre des attentes des dirigeants de l’hébergement-restauration

Etude : Le CHD prêt à rebondir

Etude : Le CHD prêt à rebondir

Plus d'articles