Léon de Bruxelles surfe sur la croissance rentable

La rédaction de Néorestauration
Les résultats du 1er semestre 2007 confortent les perspectives de croissance solide et rentable de Léon de Bruxelles. Le groupe compte à ce jour 45 restaurants, tous détenus en propre. Il devrait en compter 50 à fin 2008 et projette d'en ouvrir 8 à 10 par an dès 2009.

Avec une croissance de 9% au premier semestre 2007, portée par l'impact des ouvertures réalisées en 2006, Léon de Bruxelles réalise des résultats en forte progression, se traduisant par une nette amélioration des marges, tant au niveau du résultat opérationnel que du résultat net. Cette amélioration est d'autant plus remarquable qu'elle s'effectue dans un contexte de hausse des coûts matières, intervenue au 2e semestre 2006. L'Ebitda (résultat opérationnel courant + dotations aux amortissements et provisions nettes de reprises) augmente de 23,6%, passant de 9,7% au 1er semestre 2006 à 11,1% sur la même période de 2007.

Ces chiffres confortent la politique de gestion du groupe axée sur une meilleure maîtrise des charges générales (adaptées à la fréquentation de chaque établissement), et des achats, la qualité des produits et du service et le dynamisme des équipes.
Le programme de 3 ouvertures prévues en 2007 est d'ores et déjà réalisé. Le groupe a ouvert début juillet un restaurant à Evry puis un deuxième à Nancy succédant à l'ouverture de Saint-Etienne intervenue en mars.
Léon de Bruxelles a par ailleurs signé en juillet une promesse de cession pour le fonds de commerce du restaurant des Gobelins à Paris qui devrait intervenir avant la fin de l'année.

En 2008, comme prévu, Léon de Bruxelles ouvrira 5 nouveaux restaurants, dont les emplacements sont dès à présent réservés.


Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02
dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

05
dé - Paris
CONGRÈS RHD 2022

Fidélité, ancrage territorial, expérience…quelles redéfinitions de l’écosystème de la RHD

Nous vous recommandons

Marie-Odile Fondeur, directrice de la Fondation pour la cuisine durable by Olivier Ginon

Interview

Marie-Odile Fondeur, directrice de la Fondation pour la cuisine durable by Olivier Ginon

Quels sont les objectifs de la Fondation pour la cuisine durable by Olivier Ginon ?Le premier objectif est de travailler pour l'intérêt général. Elle n'a pas de but lucratif, le financement de nos actions étant assuré...

Sondage - Quel est l'impact pour vous de la hausse des prix de l'énergie ?

Sondage

Sondage - Quel est l'impact pour vous de la hausse des prix de l'énergie ?

« Ces Français qui ne veulent plus travailler » sont surtout des métiers terrains pour lesquels nous devons innover – Olivier Severyns, CEO de Snapshift

Tribune

« Ces Français qui ne veulent plus travailler » sont surtout des métiers terrains pour lesquels nous devons innover – Olivier Severyns, CEO de Snapshift

Top départ pour la troisième édition de Cuisinons pour Demain

Top départ pour la troisième édition de Cuisinons pour Demain

Plus d'articles