Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Léon de B. importe les moules-frites en centre-ville

CAROLINE FAQUET

Sujets relatifs :

, ,
Léon de B. importe les moules-frites en centre-ville

Ouvert en juin dernier dans l'une des rues les plus commerçantes de Lyon, Léon de B. est l'adaptation du concept Léon de Bruxelles en centre-ville.

Au milieu des traditionnels bouchons lyonnais, restaurants italiens ou japonais, et autres concepts de burgers de la réputée rue Mercière, au coeur de la presqu'île lyonnaise, le tout nouveau Léon de B. se démarque aisément. En ouvrant en juin cette première unité, Léon de Bruxelles a voulu relever un défi : transformer un concept de brasserie traditionnelle de périphérie en un espace de déjeuner tendance pour une restauration de centre-ville.

 

Pour les urbains pressés

 

Le concept n'a rien de révolutionnaire, mais il a été mûrement réfléchi pour s'adapter au lieu et à la typologie de la clientèle. Léon de B. se développe sur 350 m2, contre 600 pour les Léon de Bruxelles de périphérie. Il dispose de 120 places assises à l'intérieur, complétées par une terrasse saisonnière de 70 places. La décoration reprend les thèmes fédérateurs de la maison mère sur une déclinaison plus moderne et industrielle. Les murs sont pavés de larges carreaux céramiques blancs, le sol et les tables faits de bois brut. L'escalier, les luminaires et les assises apportent une touche de métal dans cet univers ponctué de vert.

Pour s'adapter aux urbains pressés, Léon de B. a surtout travaillé son offre alimentaire. L'établissement dispose d'un comptoir de vente à emporter avec une offre spécifique de friterie (fish et frites, fricadelle et frites ou gros cornet de frites) à petit prix (5,50 E). L'enseigne a également revu sa carte avec une offre plus courte. Évidemment, les moules-frites restent la première référence de l'enseigne, avec ici, une déclinaison de 5 recettes en version « gros » (800 g) ou « petit » (400 g) appétit, pour un prix allant de 10 à 15 €. Les frites sont servies d'office et à volonté. Sur le même modèle que la corbeille de pain, un bol de frites est déposé sur la table dès que le convive est installé.

 

Un menu servi en trente minutes

 

L'offre est complétée par des plats traditionnels de brasserie (salade paysanne, saumon à la plancha, pièce du boucher, fricadelle, burger) et 5 desserts classiques (île flottante, assiette très chocolat, ananas frais, café gourmand et café bruxellois). Et pour coller aux attentes des businessmen, Léon de B. propose, le midi, un menu à 15,90 € servi en trente minutes.

Léon de Bruxelles a investi 1,2 M € dans ce nouveau concept qui a permis de créer dix emplois pour une équipe de vingt personnes. L'enseigne se laisse deux ans pour valider la formule et envisager de la développer. En attendant, elle multiplie les projets d'implantations traditionnelles en régions.

Les tendances

  • Un concept adapté à la clientèle de centre-ville avec une carte courte
  • De la restauration à table alliée à du snack de friterie à emporter
  • Une offre différenciante dans un quartier déjà très fourni en restaurants (poissons, burgers, sushis, bouchons lyonnais)

Les principes

  • Offrir une cuisine généreuse (frites à volonté et portions de moules en 400 ou 800 g)
  • Apporter du spectacle avec la friterie ouverte
  • Mélanger le style industriel (métal) et naturel (bois) pour rajeunir la décoration

Les chiffres

  • 1,2 M € d'investissement
  • 20 salariés
  • 20 € de ticket moyen
  • 350 m2 de superficie
  • 120 places assises + 70 places en terrasse saisonnière

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

Le « so british » M et S Café est de retour

Le « so british » M et S Café est de retour

L'enseigne de magasins britanniques Marks et Spencer fait son « come back ». Comme dans le centre commercial parisien de Beaugrenelle, ses points de vente sont désormais dotés d'un M et S Café. Un espace[…]

01/12/2013 | SnackingConcepts
Courtepaille ouvre en pied d'hôtel

Courtepaille ouvre en pied d'hôtel

Villoresi, un laboratoire vert sur l'autoroute italienne

Villoresi, un laboratoire vert sur l'autoroute italienne

Le Bistrot du Sommelier, l'expérience sensitive

Le Bistrot du Sommelier, l'expérience sensitive

Plus d'articles