Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

abonné

Le Wi-Fi sur la bonne fréquence 8 SOLUTIONS INFORMATIQUES ET LEURS DÉCLINAISONS EN WI-FI 5 SOLUTIONS POUR LA RESTAURATION COLLECTIVE ET APPLICATIONS EN WI-FI

Sujets relatifs :

,
Le Wi-Fi sur la bonne fréquence
8 SOLUTIONS INFORMATIQUES ET LEURS DÉCLINAISONS EN WI-FI
5 SOLUTIONS POUR LA RESTAURATION COLLECTIVE ET APPLICATIONS EN WI-FI

Le réseau sans fil permet de déplacer facilement les caisses (ici, le modèle TCPos).

© PHOTO DR

La France vient d'adopter le protocole Wireless Fidelity, ouvrant la voie à de nouvelles applications dans l'univers de la transmission de données par ondes radio. Le secteur de l'hôtellerie-restauration a toutes les raisons d'être intéressé par les réseaux sans fil.

N ul n'ignore aujourd'hui l'existence du terminal portable de prise de commande, substitut du carnet de bons, qui autorise la prise de commande à la table et transmet à distance les informations à des imprimantes situées sur les points de production.

Défriché il y a une dizaine d'années par quelques spécialistes de l'infrarouge, tels Cocirel-Pokky, Remanco ou encore Microciel, le terrain est aujourd'hui occupé par certains rescapés qui ont adapté leur technologie, à l'instar de Cocirel. Mais, surtout, il a vu arriver de nombreux et nouveaux prestataires, comme Pointex, PI Electronique, Micros et, plus récemment, Cegid, RDS, CSI et consorts.

Tous proposent maintenant des portables de prise de commande fonctionnant non plus sur la technique de l'infrarouge, mais sur la fréquence radio (2,4 GHz). Car la technologie s'est normalisée, la bande de fréquence, jadis réservée aux applications militaires, a été libérée, et le coût des matériels a fortement chuté. Enfin, depuis que l'Autorité de régulation des télécommunications (ART) a fixé les contours et les modalités d'utilisation du réseau sans fil, dans un décret en date du 7 novembre 2002, la technologie a fait un vrai bond en avant, libérant une myriade de possibilités d'applications.

Une norme planétaire

De fait, une autre évolution est en marche. On ne peut aujourd'hui ouvrir un magazine ou un quotidien sans y rencontrer les termes Wireless ou Wi-Fi. Sous ces appellations un peu obscures se cachent en fait un domaine d'application, le sans-fil, et un protocole de communication dédié, le Wi-Fi (sous la référence IEEE 802.11b).

Il s'est imposé comme une règle à l'échelle planétaire, reléguant le Bluetooth aux oubliettes. La France vient d'en accepter le principe. Depuis, cette plate-forme technique et ses applications se répandent comme une traînée de poudre. Et, de l'avis de nombreux spécialistes, il s'agit ni plus ni moins de la nouvelle révolution après celle de l'Internet.

Par Wi-Fi, il faut comprendre Wireless Fidelity. Ce qui désigne un réseau local radioélectrique sans fil. Il utilise les ondes radio pour transmettre un fichier numérique en haute qualité. Ce peut être des données, des images, de la vidéo ou de la musique. Le débit théorique est actuellement de 11 millions de bits par seconde (Mbps) dans une bande de fréquence aux alentours de 2,4 GHz. Il est en fait de 7 Mbps en réel et tend à s'étioler avec la distance. D'où la réserve de Jean-Marc Lamachia, codirecteur de Betisoft, qui parle de régression technologique, alors que les applications d'aujourd'hui sont lourdes et exigent[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
02 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

La vague verte
NOTRE SÉLECTION DE MONOLÉGUMES
NOTRE SÉLECTION DE MÉLANGES DE LÉGUMES ET PRÉPARATIONS

La vague verte NOTRE SÉLECTION DE MONOLÉGUMES NOTRE SÉLECTION DE MÉLANGES DE LÉGUMES ET PRÉPARATIONS

Avis à tous les chefs cuisiniers soucieux de s'inscrire dans les tendances en vogue : les légumes font un retour en force. Sous forme de garnitures bien sûr, mais aussi de plats principaux, d'entrées à part entière et même de desserts.Les[…]

01/05/2003 | Vos achats
Plus d'articles