Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Dossier

Le verre gourmand, une démarche originale initiée par Inter Rhône

Sujets relatifs :

,
Le verre gourmand, une démarche originale initiée par Inter Rhône

Cette offre innovante comprend un plat servi souvent en quantité réduite avec un verre de vin de la vallée du Rhône.

© © Lionel Moulet/Interhone

Grâce à sa connaissance du marché et en s'inspirant du café gourmand, l'interprofession Inter Rhône a développé cette nouvelle idée, présentée lors de Place des vins en janvier dernier au Sirha.

Quand on parle de café gourmand, tout le monde sait de quoi il s'agit. C'est même devenu une offre quasiment incontournable sur les cartes des professionnels de la restauration. Décriée au départ, elle a, en fait, remporté un franc succès. Aujourd'hui, elle possède de nombreux adeptes côté clients. Et pour le restaurateur, elle booste les ventes et génère du chiffre d'affaires additionnel. « C'est en s'inspirant de ce principe, et suite à un brainstorming avec le service communication, que l'idée du verre gourmand a germé », précise Aurélie Mauchaud, responsable marketing du marché français pour Inter Rhône.

Créée à la demande de la viticulture et du négoce par une loi en 1955, l'interprofession couvre 25 Appellations d'origine contrôlée (AOC), et pas des moindres : Gigondas, Crozes-Hermitage, Côte-Rôtie...

Mais toutes les idées de mise en avant des vins de la vallée du Rhône sur le marché français et notamment chez les restaurateurs sont intéressantes. Qu'est-ce que le verre gourmand ? L'idée paraît simple : elle associe un plat servi souvent en quantité réduite - plus qu'une entrée, moins qu'un plat voire parfois sous forme de bouchées élaborées - avec un verre de vin de la vallée du Rhône. Le verre gourmand s'appuie sur les mêmes principes que le café gourmand. « Il joue sur l'aspect psychologique et déculpabilisant dans un univers, celui de la restauration, où le client exprime souvent la peur du gendarme. C'est aussi une approche qui apporte de la réassurance au consommateur qui a besoin de se faire guider », souligne la responsable marketing.

La découverte des vins est au coeur de cette démarche non destinée à un public d'initiés mais plutôt aux indécis et aux clients qui ne possèdent pas de connaissances particulières.Une forme d'incitation à boire un verre baignée de curiosité.

Un concept à fort potentiel

Aujourd'hui, cette proposition vit les balbutiements de sa mise en place et ne connaît pas de mouvement massif, mais elle devrait prendre de l'ampleur dès cet été. Convaincue de l'efficacité du verre gourmand pour faire découvrir les produits de la vallée du Rhône, l'interprofession présente déjà cette option aux distributeurs qui opèrent auprès des CHR. Lors du prochain Festival d'Avignon (84), en juillet, elle sera mise en exergue dans différents établissements de la ville. « C'est intéressant de développer cette approche lors d'un événement culturel de grande envergure. La clientèle touristique et internationale y vient de manière massive. Et elle est souvent avide de conseils et d'informations. Quant aux bars avignonnais, c'est à nous de les convaincre du bien-fondé et de la pertinence du sujet afin qu'ils s'approprient le concept pour qu'il prenne de l'ampleur », argue Aurélie Mauchaud.

Selon Inter Rhône, en 2010, la restauration représentait 11 % des débouchés de la vallée du Rhône avec 5 à 10 % des volumes des appellations régionales (Costières de Nîmes, Côtes du Rhône, Lubéron, Ventoux) et 15 à 30 % de crus. Le secteur CHR réserve une belle place à ces vins puisque 70 % des établissements proposent des AOC de la vallée du Rhône avec en moyenne cinq références par établissement. Quant aux bars à vins, ils présentent en moyenne 7,8 références (8,3 pour les bordeaux et 9,3 pour les bourgognes) et le chiffre atteint 13,8 à Paris.

Le verre gourmand semble posséder ainsi tous les atouts en phase avec les nouvelles tendances de consommation : donner du plaisir au consommateur en découvrant un accord mets et vins, le tout dans une consommation encadrée et un budget fixé.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
01 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

02 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Édition 2021

Nous vous recommandons

La distribution, un marché protéiforme

Dossier

La distribution, un marché protéiforme

La distribution de matières premières et d'équipements en RHD est en pleine évolution. Privilégiant, hier encore, des circuits directs, elle fait de plus en plus appel aujourd'hui à des[…]

01/12/2013 | Alimentation
Face aux chantres du fait-  maison, les restaurateurs restent fidèles

Dossier

Face aux chantres du fait- maison, les restaurateurs restent fidèles

Le succès du snacking fait  des émules

Dossier

Le succès du snacking fait des émules

Réviser les gammes pour résister

Dossier

Réviser les gammes pour résister