Le Tarmac prêt au décollage

La rédaction de Néorestauration
Cette brasserie contemporaine vise une large clientèle, à travers une offre variée et différentes ambiances, de 8h00 à 2h00 du matin.
Dominique et Vincent Meilllon, qui n'en sont pas à leurs débuts en restauration (on leur doit notamment Suds et l'Auberge du Clou), ont inauguré comme prévu mi-septembre leur café-restaurant Tarmac installé à la place du De Lacaze, au 33 rue de Lyon dans le XIIe arrondissement de Paris (*). L'établissement de 90 places (160 m² et 35 m² de terrasse) a été entièrement redécoré dans un style moderne. L'architecture a été confiée à Jean-Pierre Mallet (agence Basic) et le design graphique au studio Morellon-Giralt de Barcelone. Ce café-restaurant revendique l'appellation brasserie contemporaine et vise une large clientèle, à travers une offre variée et différentes ambiances, de 8h00 à 2h00 du matin.

L'équipe en cuisine est dirigée par Véronique Meloul qui affiche un parcours très riche aux multiples influences. Bien que mêlant les genres, le sucré et le salé, les inspirations étrangères, la terre et la mer, la carte se veut une épure et non pas une accumulation. Tarmac invite à décoller et à atterrir "dans des contrées imaginaires, plutôt ensoleillées". "Sur les murs figurent d'ailleurs des mots qui n'ont aucun sens. Une façon d'évoquer l'arrivée dans un autre pays, dont on ne connaît pas la langue", explique Vincent Meillon. La carte propose ainsi quelque 45 plats renouvelés trois fois dans l'année. Elle se décline avec des bouchées à déguster à l'apéritif ou en petite entrée (2,5 - 5 €), des entrées (5-7 €), une sélection de grandes salades composées de saison (12€), des pièces de viandes à la plancha (12-25 €), des plats bistrots revisités (12-17 €), des plats tarmac (14-19 €), des garnitures, une sélection de fromages de saison et des desserts (1,5 - 6 €).
(lire neorestauration.com du 5 juillet) 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

Nous vous recommandons

A mi-2022, plus d’inquiétudes que d’optimisme pour les indépendants

A mi-2022, plus d’inquiétudes que d’optimisme pour les indépendants

L’étau se resserre pour les indépendants. C’est en tous cas la tendance qui se dégage de la dernière enquête trimestrielle de la CPME, dont les résultats spécifiques aux 1414 entreprises de l’hôtellerie-restauration,...

15 nouveaux établissements au Groupe Logis Hôtels

15 nouveaux établissements au Groupe Logis Hôtels

Les indépendants attendus sur le virage de la digitalisation

Les indépendants attendus sur le virage de la digitalisation

Les Petits Bateaux, le bistrot marin jette l'ancre à Paris 9ème

Les Petits Bateaux, le bistrot marin jette l'ancre à Paris 9ème

Plus d'articles