Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Le Synhorcat prépare son plan B

Paul Fedele
Au cours de son entretien du 6 février avec les deux ministres, Renaud Dutreil et Léon Bertrand, Didier Chenet a présenté différentes lignes de son plan B après TVA, et s'est dit relativement satisfait par le dialogue engagé.
Reçu par Renaud Dutreil, ministre des Petites et moyennes entreprises, du Commerce, de l'Artisanat et des Professions libérales et  Léon Bertrand, ministre délégué au Tourisme, à leur demande,  Didier Chenet, président du Synhorcat a fait part de certaines des pistes de réflexion proposées par son syndicat sur des solutions de compensation à mettre en place à la non réduction du taux de la TVA pour la restauration. « Si les échanges ont été fructueux en ce qui concerne l'apprentissage, la valorisation des métiers et leur promotion, nous avons surtout insisté pour remettre le social au centre du débat », explique Didier Chenet qui attend des pouvoirs publics, à défaut d'avoir obtenu la TVA, qu'ils respectent au moins leurs engagements en matière d'allègement de charges. « Sur les 1,5 Md€ promis sur 18 mois par les mesures Sarkozy, seulement 380 M€ ont été obtenus. Qu'on nous rende d'une manière ou d'une autre les 850 M€ manquants pour 2006 ! », souligne-t-il. Et de rappeler qu'en cas d'obtention de la TVA à 5,5 %, c'est un manque à gagner beaucoup plus important que le gouvernement aurait dû consentir. Aussi, la marge de manoeuvre serait théoriquement grande. Pour les mesures sociales et fiscales à mettre en place rapidement, le Synhorcat ne manque pas d'idées réalistes et faciles à mettre en œuvre, dit il. Notamment la baisse des charges sur les heures supplémentaires et sur les heures d'équivalence.
Au sujet des titres restaurant, là aussi, le syndicat milite pour que ce support de paiement retrouve pleinement sa vocation sociale et que le restaurateur puisse déduire par exemple de la valeur faciale, une TVA à 5,5 %. De même, il propose que le principe de TVA calculé sur les avantages en nature soit revisité. Si Didier Chenet a fait part de sa volonté de s'engager, en contrepartie d'un certain nombre de mesures, sur une grille des salaires, il confirme maintenir son recours auprès du Conseil d'Etat demandant l'annulation de l'accord du 13 juillet, signé « imprudemment » par certaines organisations, eu égard au fait, que la baisse de TVA n'a pas été obtenue. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
01 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

02 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Édition 2021

Nous vous recommandons

Syntec Conseil : élections des nouveaux administrateurs

Syntec Conseil : élections des nouveaux administrateurs

A la suite des élections de Syntec Conseil, du 29 juin dernier, Matthieu Courtecuisse (SIA Partners) renouvelle son mandat à la présidence, pour les 3 années à venir.     Les élections[…]

22/07/2021 | RHLes hommes
Les professionnels refusent de supporter le coût du licenciement des salariés sans pass sanitaire valide

Les professionnels refusent de supporter le coût du licenciement des salariés sans pass sanitaire valide

Prix du lait : la flambée des coûts de production

Prix du lait : la flambée des coûts de production

Options lance Options Solutions pour accompagner la transition écologique des métiers de la restauration et de la distribution alimentaire

Options lance Options Solutions pour accompagner la transition écologique des métiers de la restauration et de la distribution alimentaire

Plus d'articles