Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Le Synhorcat appelle à l'unité et à la mobilisation syndicale

La rédaction de Néorestauration
Le syndicat invite les organisations patronales à agir ensemble pour saisir le gouvernement de la nécessité d'un nouveau plan d'allégement.

Le syndicat national des hôteliers, restaurateurs, cafetiers et traiteurs (Synhorcat) vient d'appeler dans un communiqué daté du 31 mai à « l'unité retrouvée de la profession pour travailler avec le nouveau gouvernement sur une éventuelle substitution de la réduction de la TVA par un plan d'allégement de charges approprié et pérenne ». Pour donner la preuve de son esprit d'ouverture et de sa volonté de rassemblement, le Synhorcat se dit prêt à retirer le recours en appel de l'accord du 13 juillet 2004 (formant avenant à la convention collective nationale des HCR) qu'il a déposé devant le Conseil d'Etat. Cet accord constitue la principale pomme de discorde avec l'UMIH et la CPIH, qui l'avaient signé, contrairement au Synhorcat.

Pour Didier Chenet, le président de la deuxième organisation des HCR (plus de 10 000 adhérents revendiqués), cette unité est indispensable dans le nouveau contexte créé par le non français au référendum sur la constitution européenne. Ce refus de la France rendrait les négociations sur la baisse de la TVA « excessivement compliquées voire impossible pour une application au 1er janvier 2006». Didier Chenet souligne par ailleurs que l'accord du 13 juillet, qui s'applique aujourd'hui dans sa quasi totalité, avec l'instauration notamment de la 6e semaine de congés pays, « n'est pas financé », les allégements instaurés par Nicolas Sarkozy  au deuxième semestre 2004 ne couvrant pas les coûts générés par les nouvelles dispositions de la convention collective plus avantageuse pour les salariés. Ce que souhaite en conséquence le Synhorcat, c'est que les organisations patronales obtiennent des allégements de charges sociales correspondant à l'impact attendu de la baisse de la TVA à 5,5%.

UMIH toujours sur le combat de la TVA

Ce 1er juin, l'Umih n'avait pas encore fait connaître sa réponse à l'appel du Synhorcat. Dans un communiqué publié ce même jour, André Daguin, son président, déclarait toutefois qu'il « ne changer(ait) pas d'avis pour un oui ou pour un non. Le combat continue, il redoublera si nécessaire pour que la TVA passe au taux réduit le 1er janvier 2006 ».

jfvuillerme@neorestauration.com

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
03 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Quel modèle de restauration à l’horizon 2022

Nous vous recommandons

Pertes d’exploitation : une décision de justice de nouveau défavorable à Axa

Pertes d’exploitation : une décision de justice de nouveau défavorable à Axa

Ils sont 5 restaurateurs, à Paris, Puylaroque et Bastia, à poursuivre Axa, suite au refus de leur assureur de couvrir leurs pertes d’exploitation liées à la fermeture administrative de leur établissement[…]

La livraison et le click & collect pèsent déjà 5% de l’activité des restaurants Hippopotamus

La livraison et le click & collect pèsent déjà 5% de l’activité des restaurants Hippopotamus

TheFork lance l’opération Revenons au restaurant

TheFork lance l’opération Revenons au restaurant

Yannick Alléno : nouveau Chef de l’Hostellerie de Plaisance

Yannick Alléno : nouveau Chef de l’Hostellerie de Plaisance

Plus d'articles