Nous suivre Actualités de la restauration traditionnelle, rapide, collective, commerciale - Néorestauration

Le Siresco planche sur les alternatives aux conditionnements plastiques en scolaire

ENCARNA BRAVO
Le Siresco planche sur les alternatives aux conditionnements plastiques en scolaire

En mai 2021, le Siresco s'est associé au projet RESCOSAFE en partenariat avec la Fondation Université Bordeaux, pour 3 ans, et participe aux financements et aux recherches sur les matériaux des conditionnements alimentaires. Les scientifiques sont également un appui pour éclairer les élus, les professionnels de la restauration et les parents d'élèves, en participant à des conférences, telle que celle organisée le 3 mai 2021 sur : "Les alternatives aux conditionnements en plastique en restauration scolaire".

Pour Frédéric Souchet, Directeur Général des Services : "Cette convention va permettre au Siresco d’obtenir un appui du monde scientifique sur la question des perturbateurs endocriniens et d'identifier les meilleurs matériaux pour le conditionnement des repas afin de sécuriser les impacts sur la santé des enfants."

 

2 axes majeurs de travail sont actuellement en cours :

  • la chimie des matériaux avec les contenants en inox et en verre (analyse des interactions)
  • l'étude en chimie sur les barquettes biosourcées (analyse des interactions)

Les études, débutées en mai 2021, permettront au Siresco de s'orienter dans ses décisions futures. 

Projet RESCOSAFE : restauration collective, santé et alimentation durable 

Initié fin 2019, le projet RESCOSAFE a pour objectif de répondre aux risques associés à l'utilisation de matériaux plastiques dans la restauration. Cette démarche est renforcée par le vote en octobre 2018 de la loi EGalim qui interdit les conditionnements plastiques dans la restauration scolaire pour la cuisson, la réchauffe et le service à table à compter de 2025.

Les deux principaux objectifs du projet sont : 

  • encourager les recherches locales sur les thématiques de restauration collective, santé et alimentation durable 
  • favoriser les collaborations entre les acteurs scientifiques et techniques bordelais et les établissements publics de restauration collective dont les besoins en termes de connaissances scientifiques et techniques ne cessent de croitre.

Le projet s'articule en deux étapes principales, l'une se déroulant de l'automne 2019 à l'été 2020 ayant pour objectif  la mise en place d'un comité de pilotage puis la seconde entre l'automne 2020 et l'été 2024.

Suite à la 1ère phase du projet, le comité de pilotage  a orienté les premières recherches sur 3 domaines

  • Chimie des matériaux – pour réaliser une étude de l’impact du vieillissement sur les phénomènes de migration de matériaux biosourcés vers les aliments au sein du LCPO
  • Epidémiologie – pour réaliser une étude sur les contaminants alimentaires durant la grossesse et les problèmes de comportement et de développement de l’enfant entre 3 et 8 ans
  • Ergonomie – pour réaliser une étude sur l’impact de la nouvelle règlementation relative à la restauration collective au niveau de l’organisation du travail et des conditions d’exercice de l’activité professionnelle

La deuxième phase, qui doit se poursuivre jusqu'à l'été 2024 consistera pour le comité de pilotage

  • Etablir la liste des objets de recherches dont il s'agira de démarrer l'étude en priorité
  • Lancer des appels à projets inter-disciplinaires auprès de la communauté scientifique bordelaise et sélectionner les meilleures propositions
  • Mesurer régulièrement l'avancement des propositions retenues grâce à des points d'étape

Le projet a plusieurs ambitions : 

  • proposer un nouveau cadrage des risques associés à l'alimentation et notamment en restauration collective dans une démarche interdisciplinaire : chimie des matériaux, épidémiologie, santé au travail, sciences sociales et politiques, ingénierie agroalimentaire
  • accompagner les recherches sur les conditionnements alimentaires
  • produire de nouvelles connaissances sur la construction des politiques publiques alimentaires, sur la gouvernance alimentaire en général et sur la régularisation du secteur de la restauration collective en particulier 
  • favoriser la montée en compétence/connaissances et en technicité d'un secteur de service public en institutionnalisant une veille scientifique sur le thème de le la restauration collective.  

La fondation Bordeaux Université

Créé en 2009, la fondation Bordeaux Université a pour vocation de contribuer au développement du campus bordelais en rapprochant les mondes universitaires et socio-économique. Elle accompagne des projets de formation, de recherche et d’innovations aidée par des entreprises, des institutions, des particuliers et des associations de par un soutien financier, leurs compétences et leurs expériences.


 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrit. Vous recevrez prochainement
notre newsletter hebdomadaire NEORESTAURATION.

VOS EVENEMENTS
Tous les événements
01 dé - Paris
Formation - Category Management en RHD

Bâtir une approche efficiente

02 dé - Paris
CONGRÈS RHD

Édition 2021

Nous vous recommandons

Newrest multiplie sa présence aux côtés d’acteurs de la foodtech

Newrest multiplie sa présence aux côtés d’acteurs de la foodtech

Suite aux annonces des partenariats avec les enseignes BOCO et Nestor ainsi qu’aux services développés avec des acteurs historiques du marché de la foodtech, Newrest France continue son expansion[…]

Une journée dédiée à l’innovation pour accélérer la transformation de la restauration collective

Une journée dédiée à l’innovation pour accélérer la transformation de la restauration collective

Montreuil (93) subventionne des associations oeuvrant pour une alimentation durable, saine et accessible

Montreuil (93) subventionne des associations oeuvrant pour une alimentation durable, saine et accessible

Les hôtels et palaces du sud-est s’équipent de cantines Foodles pour restaurer leurs équipes

Les hôtels et palaces du sud-est s’équipent de cantines Foodles pour restaurer leurs équipes

Plus d'articles